Rapatriement des réfugiés de Mahama: près de 500 réfugiés burundais sont rentrés du Rwanda

Rapatriement des réfugiés de Mahama: près de 500 réfugiés burundais sont rentrés du Rwanda

Ce jeudi, 493 réfugiés burundais sont montés à bord de bus depuis leur camp de Mahama dans le district de Kirehe, à l’est du Rwanda, pour rentrer chez eux après 5 ans d’exil. Ils ont été accueillis par les autorités burundaises sur la frontière de Gasenyi-Nemba dans la province de Kirundo (nord du Burundi). (SOS Médias Burundi)

Facilité par le gouvernement du Rwanda et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, c’est le premier groupe rapatrié officiellement.

Embarqués dans vingt grands bus, ils ont fait un trajet de plus de 8 heures de temps depuis le camp de Mahama jusqu’à la frontière rwando-burundaise de Gasenyi-Nemba.

Arrivés à la frontière, ces 493 Burundais étaient très fatigués et avaient faim. Toutefois, le bonheur de retrouver leur famille et pays se lisait également sur leur visage.

“J’éprouve une grande joie car je vois devant moi mon pays, le Burundi. J’ai décidé de rentrer car j’ai eu des informations que mon pays a retrouvé la paix. Je suis rassuré que rien de mal ne va m’arriver”, a témoigné Marie Chantal, un enfant au dos, tenant la main droite d’un autre enfant et avec un bagage de vêtements sur sa tête.

Son compatriote Félix lui, demande aux autorités burundaises de protéger les réfugiés qui rentrent. “C’est un retour décisif pour nous et ceux que nous laissons derrière nous. Nous avons vaincu la peur. Si jamais nous sommes maltraités, les autres ne viendront pas, mais le cas contraire suscitera un grand retour des Burundais”, a-t-il indiqué.

Des réfugiés en attente de franchir la frontière burundaise

Et pour Jean Bosco, il est rassuré par le nouveau régime burundais. “J’ai entendu que les jeunes Imbonerakure qui sèment la terreur ne sont plus tolérés par les nouvelles autorités. Donc, c’est une assurance pour moi”,a-t-il dit.

Pris de nostalgie, certains de ces Burundais rapatriés ont crié et pleuré quand ils ont vu le Burundi devant eux. “Oh, je vais enfin retrouver les miens, c’est un grand plaisir pour moi. J’avais fui seul dans une famille de plus de 6 membres”, a lâché Emmanuel.

Ce premier groupe est constitué essentiellement de femmes et d’enfants.

Après des formalités de remise entre le Rwanda et Burundi, Kigali a souligné que quiconque veut rentrer, sera facilité. “C’est la preuve irréfutable que nous ne constituons pas d’obstacle au retour des Burundais comme le prétend le gouvernement de leur pays. Nous sommes ouverts avec le HCR pour rapatrier même d’autres qui le voudront”, a fait savoir Kayumba Olivier, secrétaire permanent au ministère en charge des réfugiés au Rwanda.

Et pour le ministre burundais ayant les affaires internes et la sécurité dans ses attributions qui est en même temps chargé des questions de réfugiés, Gitega est prêt à assurer la sécurité des rapatriés.

“Nous sommes heureux d’accueillir nos compatriotes. Nous prenons acte de ce geste posé par Kigali et le HCR et nous rassurons que ces Burundais seront bien réintégrés dans la société. Nous demandons à d’autres qui restent à Mahama de venir aussi car le pays est calme et a besoin d’eux”,a précisé le ministre Gervais Ndirakobuca.

Une réfugiée reçoit le drapeau burundais de la part du ministre Ndirakobuca, comme signe d’accueil sur le territoire burundais

Coté HCR, le représentant adjoint de cette agence onusienne au Rwanda Bubacar Bamba se réjouit que la réunion tripartite tenue antre le Burundi, le Rwanda et le HCR donne “un bon succès de retour de près de 500 personnes”.

Il a souligné que d’autres Burundais continuent à se faire enregistrer pour un retour volontaire qui sera programmé chaque mois. Les réfugiés qui rentrent volontairement doivent passer par le camp de transit de Songore à Ngozi (nord) pour y passer trois jours afin de suivre des séances de moralisation et de patriotisme selon M. Ndirakobuca.

Le Rwanda héberge encore plus de 65.000 réfugiés burundais.

Previous Muyira : deux membres du CNL arrêtés
Next Mugamba: deux jeunes dont le fils de l'administrateur arrêtés

About author

You might also like

réfugiés

Nakivale (Ouganda) : Recrudescence des cas de paludisme

La malaria fait rage dans le camp de réfugiés burundais de Nakivale en Ouganda. Le nombre élevé des malades inquiète les Burundais installés dans ledit camp. Ils demandent une aide

Santé

Nduta (Tanzanie) : la rougeole se propage dans le camp

Au moins 250 cas de rougeole ont été accueillis à l’hôpital de MSF ( Médecins Sans Frontières) installé dans le camp de Nduta. Tous ont contracté la maladie en moins

réfugiés

Nakivale (Ouganda) : Distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticide

La distribution des moustiquaires imprégnées d’insecticides intervient alors que le camp de réfugiés burundais de Nakivale en Ouganda ait enregistré plusieurs cas de paludisme dans les trois derniers mois. Les