Burambi : trois personnes dont un responsable local des Imbonerakure tuées


Léonidas Nibayubahe, représentant des jeunes du parti au pouvoir sur la colline de Maramvya a été tué hier soir ainsi qu’une femme et son fils. Ils ont été assassinés par des hommes armés qui ont attaqué leurs ménages. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, un groupe d’hommes armés ont attaqué les ménages des trois individus tués, qui sont des voisins. « Ils ont tiré sur Léonidas Nibayubahe alors qu’il se trouvait dans sa maison. C’est le responsable des Imbomerakure sur notre colline. Il est mort sur le champ », regrette un habitant de cette localité avant déplorer d’autres victimes.

« L’autre victime est Thérèse Hagabimana. C’est une enseignante et son mari est directeur de l’école fondamentale de Gisagazuba. Deux enfants de cette femme morte ont également été touchés par balles et son fils a succombé à ses blessures », raconte-t-il.

Le mari de la défunte a aussi été blessé. Il a été évacué vers une structure de soins locale de même que son enfant. Des voisins de Nibayubahe le décrivent comme un citoyen modèle, qui cohabitait pacifiquement avec tout le monde. Ils pensent que ce maçon aurait été victime de son honnêteté.

« Il y a deux semaines, il s’était opposé à des arrestations des militants du CNL qu’il a qualifiées d’injustes sur la colline.
Des responsables des jeunes Imbonerakure dans la commune ont vu ce refus comme une insulte. Nous crayons qu’il y a un lien entre cet acte et sa mort », disent-ils.

Selon des sources locales, les « assaillants » ont traversé la rivière Ruzibazi pour se rendre dans la commune voisine de Bugarama.

Le 23 août dernier, des hommes armés avaient attaqué des localités de la commune de Bugarama. Selon un bilan de l’administration provinciale, au moins 11 habitants et 5 « assaillants » ont été tués.

_____________

Photo: chef-lieu de la commune de Burambi