Muramvya: les familles sont sans nouvelles de deux hommes arrêtés samedi dernier


Cinq jours après l’interpellation de trois hommes dont un militaire ex FAB ( Forces Armées Burundaises avant l’intégration de mouvements armés) sur la colline et zone de Shombo, en commune et province de Muramvya ( centre du Burundi), notre rédaction a appris qu’un d’entre eux a été tué. Les familles des deux autres n’ont pas été signifiés l’endroit où ils sont détenus. Leurs proches demandent aux organisations de défense des droits humains de les aider à les retrouver. (SOS Médias Burundi)

Les trois hommes ont été arrêtés par les renseignements en collaboration avec la police.

Selon des voisins, Félix Havyarimana, responsable provincial des renseignements supervisait l’opération en présence d’un nombre impressionnant de policiers lourdement armés.

Cette information est confirmée par Renovat Masabarakiza, chef de zone de Shombo. Il indique que trois fusils ont été découverts aux domiciles des interpellés. Il confirme par ailleurs qu’un des trois hommes a été abattu par des agents des forces de l’ordre.
« Il a refusé de remettre son arme et il a été tué par les forces de l’ordre. Cette personne appartenait à un groupe armé », a indiqué M. Masabarakiza sans toutefois donner l’identité du groupe.
Des habitants affirment que l’individu avait été interpellé en compagnie des deux autres habitants de la localité mais qu’elle n’avait pas été identifiée.

Les proches des deux hommes originaires de Shombo indiquent les avoir cherchés dans tous les cachots officiels de la province, en vain. Ils disent craindre le pire.

Ils demandent aux organisations de défense de droits humains et à la commission nationale indépendante des droits de l’homme de s’impliquer pour qu’ils soient retrouvés et détenus au moins dans un cachot officiel accessible par les familles.

_____________

Photo: chef-lieu de la province Muramvya