Tanzanie: la rentrée scolaire dans les camps de réfugiés s’annonce avec des défis


L’année scolaire 2020-2021 a commencé ce lundi dans les trois camps de réfugiés burundais en Tanzanie à savoir Nduta, Mtendeli et Nyarugusu. Plus de 50.000 élèves et écoliers ont repris le chemin de l’école. Plusieurs défis sont rapportés. C’est entre autres le manque de matériel scolaire et didactique respectivement chez les apprenants et les enseignants ainsi que le nombre suffisant de salles de classe. (SOS Médias Burundi)

Cette année, les enfants des réfugiés burundais en Tanzanie n’ont pas reçu d’aide en matériel scolaire. Les enseignants de leur côté déplorent le manque du matériel didactique. Au cours des années antérieures, des agences humanitaires distribuaient une aide en la matière avant la rentrée.

Le nombre de salles de classe est également insuffisant, a remarqué notre reporter à Mtendeli.

À Nduta, le problème a été accentué par des pluies torrentielles qui ont détruit le peu de locaux qui existent. Des parents déplorent la non réhabilitation des salles de classe démantelées.

L’année scolaire 2020-2021 commence avec un léger retard dû à la pandémie du Covid-19. Les écoles et les églises avaient été fermées pour deux mois en avril et mai. Le retard aura des conséquences surtout chez les élèves finalistes et écoliers en fin de cycle primaire qui doivent faire des tests nationaux supervisés par le conseil de l’éducation en Tanzanie.

______________

Photo : des enfants apprennent en plein air dans un camp de réfugiés burundais en Tanzanie ( DR, HCR)