Burundi-RDC: des habitants du Sud Kivu déplorent des pots de vin leur exigés pour traverser la frontière


La République Démocratique du Congo ( RDC) a rouvert toutes ses frontières depuis le 15 août 2020. Les autorités burundaises ont également débloqué ses frontières avec la RDC. Toutefois, des habitants du Sud Kivu( est de la RDC) qui se rendent au Burundi dénoncent des « pots de vin » leur exigés. Il leur est expliqué que la frontière officielle de Gatumba ( ouest du Burundi) reste fermée. (SOS Médias Burundi)

Les concernés sont surtout des fonctionnaires de l’État exerçant dans la ville d’Uvira et dont les familles sont basées dans la capitale économique du Burundi, Bujumbura.

Ils affirment qu’ils doivent payer un montant allant jusqu’à 100 dollars pour pouvoir traverser la frontière.

L’argent est versé à des employés du ministère burundais en charge des relations extérieures, selon les intéressés.
« Ce sont des membres de nos familles qui s’en chargent. Ils donnent de l’argent à certains agents du ministère. Certains y vont en prétextant qu’ils sont malades et d’autres font semblant d’aller participer à un deuil d’un proche. Après avoir reçu l’autorisation écrite, on peut passer sans problème à la frontière de Gatumba », raconte des Congolais.

Un représentant de la société civile à Uvira estime qu’il s’agit d’une forme de « corruption ».
Il trouve que cela peut ralentir la réouverture effective des frontières, les agents de l’État profitant de la situation pour s’enrichir illicitement.

D’autres Congolais préfèrent passer par les frontières clandestines de Sange et Kiliba ( Sud Kivu). Pour la majorité, ils vont à Bujumbura pour des soins médicaux. Là, ils paient à des passeurs et policiers une somme ne dépassant pas 30 dollars, selon des concernés.

Seuls les commerçants transfrontaliers sont facilités pour se rendre au Burundi, d’après nos sources.

Normalement, les frontières terrestres entre le Burundi et la Tanzanie d’un côté et le Burundi et la RDC de l’autre ont été rouvertes. Seuls des tests de Covid-19 sont exigés, moyennant payement de frais à des comptes de l’État bien connus.

La frontière entre le Burundi et le Rwanda reste fermée depuis mars dernier, même pour des malades qui vont se faire soigner. Dernièrement, notre rédaction a appris que des élèves bloqués au Burundi qui retournent au Rwanda sont autorisés de s’y rendre en empruntant la frontière terrestre.

_______________

Photo : frontière de Gatumba entre le Burundi et la RDC