Tanzanie : attaque à main armée au camp de réfugiés burundais de Nyarugusu

Tanzanie : attaque à main armée au camp de réfugiés burundais de Nyarugusu

L’attaque a été dirigée contre un ménage d’un réfugié burundais dans la zone 13. Des hommes armés non encore identifiés ont blessé gravement le chef de ménage et ont emporté une somme d’argent non encore connue. (SOS Médias Burundi)

L’attaque a eu lieu ce lundi vers 3 heures du matin. Plusieurs hommes armés de fusils et d’armes blanches ont fait irruption chez un réfugié burundais connu sous le nom de Nyambere.

Selon nos sources, ce Burundais a été grièvement blessé à l’aide des couteaux, au niveau du visage, des bras et sur la poitrine. Les agresseurs ont aussi volé une somme d’argent non encore connue.

Selon d’autres réfugiés, ces hommes ont tenté d’enlever ce réfugié. Ils l’ont amené jusqu’à la rivière Makele qui délimite le camp de Nyarugusu où il a par la suite été relâché.

Nyambere a été admis à l’hôpital du camp situé dans la zone 8. Ce qui a surpris les voisins, affirment nos sources, c’est que la police pour mener ses enquêtes a arrêté la victime de l’attaque. Ces Burundais demandent qu’il soit relâché et autorisé à se faire soigner.

Des réfugiés estiment que la police veut brouiller les enquêtes du moment que, affirment-ils, les éléments de la police sont accusés de faire partie de la bande qui enlève des réfugiés ou de faciliter l’entrée des gens qui parlent le Kirundi et qui menacent souvent la sécurité dans les camps en Tanzanie.

Nyarugusu était considéré comme un camp qui est un peu sécurisé par rapport aux autres camps des réfugiés burundais comme Nduta et Mtendeli.

Plus de 57.000 Burundais y sont installés. Ils partagent le camp avec des réfugiés congolais.

Previous Mabanda: découverte macabre
Next Mabayi: des Imbonerakure accusés de meurtre

About author

You might also like

réfugiés

Camp de Nakivale (Ouganda) : nouveau bilan de l’intervention policière début avril ; trois morts dont un enfant et deux réfugiés burundais

Au moment du drame dans la nuit du 5, 6 avril derniers, dans la confusion, il avait été rapporté le décès de trois Burundais et d’un Congolais. Mais notre enquête

réfugiés

Nakivale (Ouganda) : poison, arme politique au camp de réfugiés burundais

Depuis quelque temps, l’empoisonnement est devenu un moyen de se débarrasser des opposants au régime burundais installés dans le camp de réfugiés de Nakivale en Ouganda. Plusieurs réfugiés en sont

réfugiés

Kavimvira: un second tour de 312 demandeurs d’asile rapatriés

Ces Burundais étaient installés dans le camp de transit de Kavimvira sur le territoire d’Uvira( province du sud Kivu à l’est de la RDC). Quelques uns venaient de passer plus