Démission de l’UA : Pierre Buyoya s’explique

Démission de l’UA : Pierre Buyoya s’explique

L’ancien Président Burundais Pierre Buyoya s’est exprimé après son retrait du poste de Haut Représentant pour le Mali et le Sahel. Il souhaite « redorer son image » ternie par le dossier de l’assassinat du Président Melchior Ndadaye. M. Buyoya a tenu un point de presse ce mercredi à Bamako. (SOS Médias Burundi)

Pierre Buyoya a effectué une déclaration solennelle devant des journalistes avant la diffusion d’un communiqué.

« Laver mon honneur »

« En mon âme et conscience, j’ai jugé préférable de me libérer de ces responsabilités afin d’avoir le temps nécessaire pour me défendre et laver mon honneur, malgré les multiples entraves », a-t-il indiqué.

Le 19 octobre dernier, celui qui a dirigé à trois reprises le Burundi (entre 1987 et 2003) a été condamné à la prison à vie avec 17 autres anciens dignitaires et hauts gradés. Tous sont accusés d’avoir pris part à l’assassinat de Melchior Ndadaye, premier président Hutu élu démocratiquement au Burundi.

Parodie de justice

Pour Buyoya, le dossier est émaillé de plusieurs irrégularités. “Le plus curieux est que le tribunal a dressé tout un tas d’obstacles pour nous empêcher de faire valoir nos moyens de défense : refus de visa à nos avocats étrangers, refus à nos avocats burundais d’accéder au dossier (…) Bref tout a été orchestré pour nous condamner à huis clos”, estime-t-il. Et d’insister : « Je voudrais redire solennellement que je suis innocent des crimes dont on m’a accusé lors de cette parodie de justice ».

L’ancien président compte faire appel de la sentence et bien explorer toutes les voies de recours y compris internationales.

Les relations entre Pierre Buyoya et le régime CNDD-FDD ont commencé à se détériorer en 2015 alors qu’il a été accusé de soutien aux meneurs du coup d’État raté de cette même année.

M. Buyoya expédie désormais les affaires courantes. Le secrétariat de l’UA a pris acte de sa démission.


Previous Rugombo: des pluies torrentielles ont détruit plusieurs maisons et champs
Next Politique : Évariste Ndayishimiye est attendu au Gabon

About author

You might also like

Politique

Rumonge : Un opposant grièvement blessé au bras, ses agresseurs relâchés

La victime, Bernard Sayinguvu a été amputée de son bras hier. L’homme qui milite dans l’opposition pour le CNL avait été admis lundi soir dans une structure sanitaire de Rumonge

Politique

Revue de presse : Ubuntu

Billet d’humeur d’Antoine Kaburahe (Iwacu) « Recueillement. Décence. Dépassement. Je manque de mots… Mais en fouillant dans notre riche patrimoine culturel, un mot surgit : UBUNTU. Tout est là. C’est