Kirundo : des barrières d’Imbonerakure inquiètent la population

Kirundo : des barrières d’Imbonerakure inquiètent la population

Il y a de cela 2 mois à Bigombo (commune de Gitobe, province de Kirundo), des Imbonerakure ont érigé des barrières à l’entrée de la zone de Shore pour contrôler les allées et venues et rançonner. Les personnes visées sont des membres de l’opposition. (SOS Médias Burundi)

Les Imbonerakure en tenue paramilitaire agissent bien souvent à la vue des policiers. Les sommes soutirées sont comprises entre 1 000 et 5 000 FBU.

« Quand on est membre du CNL, on doit donner des explications, nos mouvements sont contrôlés. Nos cartes d’identité le sont aussi voire saisies. C’est alors qu’on appelle un membre du CNDD-FDD pour passer, comme pour un parrainage. Ou sinon, on paye », explique Sylvère, un habitant de Shore.

« Étrangers dans notre propre pays »

Ainsi, les habitants de Shore ont jusqu’à 18 heures pour rentrer chez eux, « sécurité oblige » leur ont signifié les Imbonerakure.

« En plus du versement pour passer, ils exigent 500 FBU par mois pour leur nourriture. C’est une situation intenable. Nous nous sentons étrangers dans notre propre pays. Nous n’en pouvons plus », s’indigne Pierre, un infirmier qui est
membre par ailleurs du CNL.

Interrogé à propos de ce racket organisé, l’administrateur de la commune de Gitobe n’a pas souhaité réagir.

_______________

Image d’illustration : en mai dernier, des Imbonerkure armés de gourdins ont érigé une barrière sur la colline de Nyarumanga dans la commune Matongo de la province Kayanza (Nord du Burundi) pour empêcher les militants du CNL de faire campagne électorale.

Previous Ruyigi : un homme tué à coup de poignard
Next Gitega: une jeune fille tuée

About author

You might also like

Société

Nyanza-Lac : les élèves appelés à voter pour le CNDD-FDD

Hier, les élèves du lycée communal de Nyanza-Lac, en province de Makamba (Sud du Burundi) ont été obligés d’interrompre les cours afin de participer dans une réunion de sensibilisation. Elle

Société

Mort de P. Nkurunziza : son épouse se confie lors d’une prière

Denise Nkurunziza a réuni dans sa résidence de Bujumbura ses proches pour une prière. SOS Médias Burundi s’est procuré un enregistrement audio de ce moment qui circule depuis sur des

Société

Le parquet s’est opposé à la libération de neuf personnes à Bururi

Accusées d’avoir joué un rôle dans l’assassinat d’un jeune Imbonerakure de la colline de Mahango en commune de Matana ( province de Bururi au sud du Burundi) en février dernier,