Nduta (Tanzanie) : au moins 200 enseignants victimes d’une intoxication alimentaire

Nduta (Tanzanie) : au moins 200 enseignants victimes d’une intoxication alimentaire

Des enseignants du primaire et du secondaire du camp des réfugiés burundais de Nduta sont tombés malades, apprend-on. C’est après un repas pris en commun ce mercredi que les premiers signes de l’intoxication se sont manifestés. (SOS Médias Burundi)

Les enseignants sont depuis sous traitement, indiquent des sources médicales. « Les premiers signes sont la diarrhée et le vomissement, ce qui laisse croire qu’il s’agit d’une intoxication alimentaire. Ils sont sous traitement et leur état de santé n’est pas alarmant sauf pour les femmes enceintes », précisent-elles.

Les victimes suivainet une formation pédagogique de Caritas, une confédération internationale d’organisations catholiques à but caritatif, selon un représentant du corps enseignant à Nduta.

Dans un premier temps, les réfugiés ont pensé à un empoisonnement. Une piste que les médecins – contactés par SOS Médias Burundi – ont aussitôt écarté.

__________

Photo : l’entrée de la zone C du camp de Nduta

Previous Ngozi : une vingtaine de militants du CNL libérés
Next Burambi (Rumonge) : un jeune homme accusé de complicité avec des bandes armées

About author

You might also like

réfugiés

Tanzanie Covid-19 : un accueil pour les malades du camp de Nduta

Médecins Sans Frontière, partenaire clé de la santé dans les camps de réfugiés burundais en Tanzanie a mis en place cette structure. Cette dernière comprend 150 lits capable d’accueillir des

réfugiés

Covid-19 – Tanzanie : le camp de Nduta coupé de l’extérieur

Depuis une semaine, la population Tanzanienne vivant autour du camp de Nduta n’est plus autorisée à s’y rendre. Pourtant c’est la seule façon d’approvisionner en produits vivriers les réfugiés. La

réfugiés

Nduta (Tanzanie) : des réfugiés burundais mis en quarantaine

Depuis la semaine dernière, près de 20 réfugiés burundais ont passé deux à trois jours au centre d’isolement qui a été aménagé par MSF dans ledit camp. Il s’agit des