Buyengero : trois individus dont un militant du CNL interpellés

Buyengero : trois individus dont un militant du CNL interpellés

Alexis Ndagijimana, militant du CNL et membre du conseil communal de Buyengero (province de Rumonge, sud-ouest du Burundi) a été arrêté ce mardi par des policiers à son domicile situé sur la colline de Mujigo, en zone de Muyama. Dans la mêmes matinée, deux autres individus de la même colline ont été appréhendés. (SOS Médias Burundi)

M. Ndagijimana a été arrêté après une fouille de la police a son domicile.
Aucun effet suspect n’a été découvert chez lui, selon des voisins.

Il est détenu à Muyama, selon des membres de sa famille. « Les policiers lui ont donné l’ordre de les suivre malgré l’absence d’objet compromettant dans sa maison », regrettent-ils.

Dans la même matinée, deux autres individus qui consommaient de la bière locale ont été arrêtés par la police sur la même colline. Ils ont été conduits au chef lieu de la commune de Buyengero où ils sont détenus.

La police n’a pas jusqu’ici communiqué les raisons de la triple interpellation.

_________

Photo : au chef-lieu de la commune Buyengero

Previous Makamba : arrestation de huit personnes lors d'une fouille
Next Bubanza : des bandits munis d'armes blanches causent des dégâts

About author

You might also like

Élections 2020

Burundi-Elections 2020: la situation dans le pays après le triple scrutin de ce 20 mai

■1er CNDD-FDD : 72 députés2è CNL : 27 députés3è UPRONA : 1 député ■1er CNDD-FDD : 68,02%2è CNL : 22,43 %3è UPRONA : 2,44% ■M. Kazihise, Président de la CENI

Politique

Bujumbura : Malgré des cas de choléra, les règles d’hygiène ne sont toujours pas observées

Même si des cas de choléra se sont déclarés en mairie Bujumbura, de la viande est vendue dans des conditions d’hygiène qui laissent à désirer dans certains endroits. Photo prise

Politique

Elections 2020 : ces prières du CNDD-FDD qui s’attaquent aux occidentaux et au Rwanda

Le parti CNDD-FDD multiplie les meetings électoraux depuis le début de la semaine. Régulièrement, les militants y étrillent leurs « ennemis » : le Rwanda, l’Europe et les États-Unis. Ce mercredi à