Murwi : découverte de deux corps

Murwi : découverte de deux corps

Ce sont des habitants qui les ont découvert dans un champ d’eucalyptus. C’est sur la colline et zone de Ngoma dans la commune de Murwi (province de Cibitoke, Nord-ouest du Burundi). Les victimes n’ont pas été identifiées. Des habitants dénoncent la mesure hâtive de l’administrateur communal de les enterrer sans enquête. (SOS Médias Burundi)

Les cadavres étaient ligotés, et présentaient des blessures au visage selon des témoins. « À les voir, ils ont été tués hier. Tous étaient des hommes. Ils étaient ligotés, grièvement blessés au niveau de la tête et allongés dans une flaque de sang. C’est vraiment terrifiant », racontent des témoins de la découverte macabre.

Des habitants de la localité affirment avoir entendu un véhicule aux heures avancées. « Nous pensons que c’est ce véhicule qui a emmené les deux cadavres ici », disent-ils.

Un responsable militaire indique que cela faisait plus d’une année qu’aucun corps ne soit découvert à cet endroit.
Il demande au comité mixte de sécurité de signaler aux militaires à temps tout fait suspect pendant la nuit pour qu’ils puissent intervenir.

Les deux corps n’ont pas été identifiés. Vers 10 heures, l’administrateur communal de Murwi a donné l’ordre de les enterrer.
Le chef de zone s’est hâtivement exécuté à l’aide de jeunes Imbonerakure.

Des défenseurs locaux de droits de l’homme dénoncent une inhumation précipitée sans enquête. Ils déplorent un enterrement « indigne ». « On les a mis dans une même fosse », regrettent-ils.

L’ administrateur de Murwi confirme le double meurtre. Il explique avoir pris la décision pour protéger la population contre d’éventuelles maladies suite à la décomposition des cadavres.

______________

Photo : province Cibitoke

Previous Beni (Nord-Kivu) : le gouvernement provincial assiste en vivres les déplacés de Rwenzori
Next Makamba-Mabanda: la police a saisi tous les taxis motos