Makamba-Mabanda: la police a saisi tous les taxis motos

Makamba-Mabanda: la police a saisi tous les taxis motos

L’opération a commencé mercredi de cette semaine. Elle concerne les communes de Makamba et Mabanda. C’est en province de Makamba (Sud du Burundi). Des propriétaires, taxi motards et usagers dénoncent une mesure arbitraires aux conséquences négatives sur leur vie quotidienne. La police explique vouloir faire le contrôle des documents. L’explication ne satisfait pas les intéressés. (SOS Médias Burundi)

L’ordre de saisir les motos a été donné par le commissaire provincial de la police, selon nos sources. « Tout a commencé par un conflit entre un policier et un taxi motard au chef-lieu de la province de Makamba ce mercredi. Le policier est allé saisir une moto dans le garage. Des taxi motards s’y sont opposés, et le policier a tiré en l’air pour les disperser », racontent des témoins oculaires.

Des taxi motards accusent le policier d’avoir demandé un pot de vin au propriétaire, en vain.

Après l’incident, le commissaire provincial a ordonné aux policiers de saisir toutes les motos.
Il a exigé que l’auteur de l’incident soit dénoncé, mais les taxi motards ont refusé, selon des habitants de Makamba.

Une mesure décriée

La mesure du commissaire est décriée par plus d’un.
Des propriétaires de motos privées dénoncent une mesure injuste qui touche même des innocents dans la bagarre. Des motos des particuliers ont également été saisies.

« Moi, j’ai une moto que j’utilise pour me rendre au service. Je travaille à plus de 15km de mon domicile. Elle a été saisie. Il m’est pratiquement impossible d’aller au travail. Je suis victime d’une bagarre qui s’est déroulée au parking sans que j’en sois au courant », dit en colère un directeur d’une école.

Ce vendredi matin, plusieurs fonctionnaires qui, d’habitude se déplacent par taxis motos n’ont pas trouvé une seule au parking. Ils se lamentent de s’être absentés au travail en milieu rural, très loin de la ville de Makamba.

C’est le même problème pour des élèves et écoliers pour qui les parents ont payé un abonnement afin d’être déplacés par des taxi motards. Ils ont eu de difficultés à se rendre à plusieurs kilomètres à l’école.

Les plaintes sont les mêmes au chef-lieu de la commune de Mabanda. Là aussi, aucune moto sur le parking. La police a reçu l’ordre de les saisir, même celles qui se trouvent dans les maisons. Les propriétaires de taxis motos demandent à l’administration de se saisir de la situation. Ils expliquent avoir investi dans le transport rémunéré pour avoir un revenu, certains ayant contracté de dettes. La police explique faire le contrôle des documents.

____________

Photo : le parking de motos de Mabanda était vide ce vendredi 22 janvier 2021

Previous Murwi : découverte de deux corps
Next Rugombo : un Imbonerakure puni de cinq ans d'emprisonnement