Covid-19 : négligence dans la gestion de la pandémie à Kirundo

Covid-19 : négligence dans la gestion de la pandémie à Kirundo

Depuis plus de 6 mois quand le premier cas positif de covid-19 a été détecté à Kirundo (Nord du Burundi), des habitants de cette province dénoncent une négligence dans la gestion de la pandémie. Ils reprochent notamment aux services sanitaires de ne pas permettre aux personnes désirant se faire tester de le faire. Des sources médicales expliquent que la province fait face à un manque criant de réactifs, les stocks étant presque épuisés. (SOS Médias Burundi)

Des habitants de Kirundo ont soulevé leur inquiétude suite à plusieurs individus qui se sont vu refuser le test Covid-19 à l’hôpital de référence de province. « Je présente des symptômes du Covid-19. Mais on m’a refusé le test alors que j’étais juste venu pour me rassurer, afin de ne pas contaminer ma famille et mes voisins. Et puis, on ne nous communique pas la situation locale de nouveaux cas depuis près de 6 mois, alors qu’une personne est morte de la pandémie il y a 5 mois. Nous pensons qu’ils nous cachent des informations en plus de nous refuser les tests. C’est une gestion opaque », se lamente un enseignant du chef-lieu de la province.

Selon des sources médicales, la province n’a pas été approvisionnée suffisamment en réactifs pour permettre à tout le monde de faire un test. « Nous avons juste quelques plaquettes. Elles sont réservées aux hauts cadres des services de l’État ou autre personne jugée très importante. Pour avoir la chance d’être testé, le directeur de l’hôpital doit donner d’abord son accord. C’est pourquoi ce ne sont pas toutes les personnes qui sont reçues. Pour le moment par exemple, nous avons cinq patients seulement en observation », dit une source à l’hôpital de Kirundo.

Négligence

Des responsables sanitaires dans cette partie du Burundi donnent la permission à des malades de quitter le lieu d’isolement et circuler.

Des habitants donnent l’exemple d’un brigadier du commissariat provincial. « Il y a une semaine qu’il a été testé positif au Coronavirus. Il n’a pas souhaité rester dans le lieu d’isolement et est allé se confiner chez lui. Mais depuis ce mardi, on le voit circuler normalement et on a appris qu’il n’a pas fait le second test », accusent des habitants du centre urbain de Kirundo.

Crainte d’une propagation rapide

Suite à la manière dont la pandémie est gérée dans la province, des habitants disent craindre une forte contamination.
Ils affirment qu’il y a beaucoup de cas suspects mais que seuls les individus en état très critique ont accès au test.

Pour faire face à la situation, la majorité d’habitants de Kirundo, toute catégorie confondue préfère l’automédication, selon des sources locales.

_____________

Photo : province Kirundo

Previous Burundi : vers la réouverture des médias fermés ?
Next Burundi-Medias : RSF salue la décision du président Ndayishimiye mais reste sceptique

About author

You might also like

Santé

Muyinga: la rougeole se manifeste chez les enfants et adultes

Une soixantaine de personnes ont manifesté des symptômes de rougeole parmi des personnes alitées à l’hôpital de Muyinga( nord-est du Burundi) en moins d’une semaine. La maladie attaque normalement des

Santé

Covid-19: le transport des voyageurs désormais confié aux hôtels

La décision a été prise ce lundi par le comité de mise en œuvre de la campagne de lutte contre le covid-19. Les voyageurs s’étaient indignés il y a un

Santé

Covid-19 : 6 nouveaux cas testés positifs au Coronavirus

Ils ont été annoncés par le ministère en charge de la santé après les tests effectués au deuxième jour dans le cadre de la campagne de dépistages de masse lancée