Kampala (Ouganda) : trois réfugiés tués depuis le début de la semaine

Kampala (Ouganda) : trois réfugiés tués depuis le début de la semaine

Il s’agit de deux Congolais et un Burundais. Les deux premiers ont respectivement été tués lundi soir et hier matin. Le troisième a été assassiné dans la nuit de de mardi. Des abus contre des réfugiés sont souvent rapportés en Ouganda. Global Refugee Leaders, un forum de leaders de réfugiés déplore le manque d’enquête sérieuse. (SOS Médias Burundi)

Le premier Congolais a été tué à Nsambya, un quartier populaire situé dans la capitale ougandaise. Le deuxième l’a été non loin du centre commercial de Nakivudo au centre ville de Kampala. Dans ce dernier cas, des témoins dénoncent l’inaction de la police. Des agents des forces de l’ordre ne sont pas intervenus lors de la bagarre qui a emporté sa vie même s’il n’était pas loin du lieu de l’incident.

Le Burundais lui, a été assassiné à Najjanankumbi, un quartier populaire situé à la périphérie de Kampala.

Pour le Congolais et le Burundais tués pendant la nuit, leurs corps ont été découverts le lendemain. “Ils étaient tous ligotés et avaient été étranglés. Les assassins ont utilisé des objets tranchants, probablement des couteaux pour les tuer”, disent des témoins oculaires qui indiquent ignorer le mobile des actes.

The Global Refugee Leaders Forum, un forum des leaders des réfugiés, basé à Goma dans la province du Nord-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo condamne ce qu’il appelle « des assassinats
ciblés ». “Nous remarquons que depuis Juin 2020 les assassinats contre les réfugiés congolais se multiplient en Ouganda ainsi que les arrestations arbitraires et menaces contre des leaders des réfugiés. Malheureusement, le HCR et l’Ouganda n’agissent pas », a réagi Kulikoshi Musikami Pecos, fondateur du forum.

Lors des récentes élections, les réfugiés de différentes nationalités ont participé dans des activités politiques.

Les leaders des réfugiés redoutent des règlements de compte. The Global Refugee Leaders Forum demande aux autorités ougandaises de protéger les réfugiés que leur pays a accueillis. Aux réfugiés, il conseille de ne pas se mêler de la politique du pays hôte.

______________

Photo : vue du quartier Ntinda de Kampala

Previous Burundi : les évêques catholiques annoncent une hausse du salaire des catéchistes
Next Kayogoro : un corps d'un homme repêché dans une rivière

About author

You might also like

réfugiés

Uvira-Fizi: des enfants des Burundais installés dans des centres de transit viennent de passer deux ans sans étudier

Des enfants en âge de scolarité dans les centres de transit de demandeurs d’asile burundais installés à Uvira et Fizi, dans la province du Sud-Kivu (est de la RDC) viennent

réfugiés

Kavimvira : des demandeurs d’asile burundais rapatriés

C’est ce mercredi que trois cents demandeurs d’asile burundais installés dans le centre de transit de Kavimvira sur le territoire d’Uvira, dans la province du Sud-Kivu ( est de la

réfugiés

Réfugiés burundais : la CBDH/VICAR dresse un bilan sombre

La coalition burundaise des défenseurs de droits humains vivant dans les camps de réfugiés (CBDH/VICAR) donne un bilan sécuritaire très alarmant dans les camps. Elle parle notamment de plusieurs abus