Kakuma (Kenya) : recrudescence des cas de vol à main armée

Kakuma (Kenya) : recrudescence des cas de vol à main armée

Au moins trois ménages de réfugiés burundais ont été la cible des bandits munis d’armes blanches la semaine dernière. Des télephones portables et de l’argent ont été volés. Les réfugiés demandent à la police kényane de redoubler de vigilance surtout pendant la nuit. La police quant à elle recommande aux réfugiés de multiplier les rondes nocturnes. (SOS Médias Burundi)

Les Burundais qui ont été la cible des bandits armés vivent dans le camp de réfugiés de Kakuma dans la région de Turkana, au nord-ouest du Kenya. Un camp qui compte actuellement plus de 20.000 réfugiés burundais, en plus des Rwandais, Congolais, Éthiopiens, Somalies et des ressortissants du Sud-Soudan.

Le vol a eu lieu dans la partie de Kakuma IV, zone 1. “Des hommes avec des armes blanches se sont introduits dans deux ménages situés dans le bloc 1 réservé aux nouveaux arrivants et demandeurs d’asile. Au moins six smart phones et une somme d’argent non encore connue ont été volés. C’est vraiment inquiétant car ces incidents se sont déroulés dans un intervalle d’un jour, la semaine dernière”, s’indignent des Burundais.

De plus, ajoutent nos sources, “une femme qui se rendait dans des travaux champêtres la semaine dernière a été surprise en cours de route, dépouillée de tout ce qu’elle avait sur elle avant d’être tabassée et laissée agonisante”.

Les faits se sont déroulés dans la même partie de Kakuma IV. Les réfugiés demandent à la police de redoubler d’effort pour assurer leur protection. La police quant à elle recommande aux réfugiés et leaders communautaires d’aider dans la sauvegarde de la sécurité du camp de Kakuma. “Vous devez multiplier des rondes nocturnes pour attraper ces bandits qui sont en fait vos compatriotes ou d’autres que vous partagez le statut de réfugiés”, ont répondu des éléments de la police kényane.

Kakuma abrite plus de 200.000 réfugiés originaires de plus de cinq pays dont la majorité proviennent des pays comme le Burundi, la RDC, le Rwanda, l’Éthiopie, la Somalie et le Sud Soudan.

____________

Photo : une pancarte indiquant le camp de Kakuma / DR

Previous Rwanda : le Japon débloque plus de 856 000 USD pour soutenir les réfugiés burundais
Next Ituri : au moins 11 morts dans des attaques armées à Garua et Tchele

About author

You might also like

Réfugiés

Kavimvira: deux demandeurs d’asile Burundais meurent à Uvira

Une jeune fille vivant avec handicap est morte ce samedi au centre de transit de Kavimvira, en territoire d’Uvira dans la province du Sud Kivu ( est de la RDC).Dimanche

Réfugiés

Nakivale (Ouganda) : timides et clandestines sensibilisations pour un rapatriement volontaire

Un climat de méfiance s’observe dans le camp de réfugiés de Nakivale depuis jeudi dernier, jour où le premier groupe de réfugiés burundais du camp de Mahama a été rapatrié.

Réfugiés

Tanzanie Covid-19 : un accueil pour les malades du camp de Nduta

Médecins Sans Frontière, partenaire clé de la santé dans les camps de réfugiés burundais en Tanzanie a mis en place cette structure. Cette dernière comprend 150 lits capable d’accueillir des