Covid-19 : le ministre répond aux allégations formulées par des syndicats

Covid-19 : le ministre répond aux allégations formulées par des syndicats

Le ministre Thaddée Ndikumana a tenu une conférence de presse avec des médias locaux ce lundi. Il a réagi aux accusations formulées par syndicats SYNAPA (syndicat national du personnel paramédical et aide-soignant) et SNTS (syndicat national des travailleurs de la santé). Ces derniers reprochent à son ministère une « gestion opaque des fonds destinés à la lutte contre la pandémie de Covid-19 ». Le ministre parle d’un manque d’informations des plaignants et affirme que les fonds utilisés sont gérés par le comité de gestion du Covid-19 et sont fournis par le ministère en charge du budget. (SOS Médias Burundi)

M. Ndikumana a d’abord dressé le bilan actualisé de la situation du Covid-19: 2618 cas positifs depuis le début de la pandémie, 2420 personnes guéries, 192 patients encore alités et 6 décès.
Il a précisé que les chiffres « concernent les gens qui sont allés se faire dépister ».

À l’accusation de gestion opaque des fonds alloués à la lutte contre le Covid-19, le ministre se défend. « Ces fonds transitent par les caisses de l’État via l’Office burundais des recettes. Quand les fonds sont disponibles, ceux qui gèrent les fonds de l’État versent la prime aux agents de la santé affectés au projet de lutte contre le Coronavirus », a-t-il expliqué en indiquant que le dernier versement a été effectué en août dernier.

Toutefois, d’après des infirmiers qui s’étaient confiés à SOS Médias Burundi, ils viennent de passer 12 mois sans toucher leur prime, la dernière tranche ayant été versée en janvier 2020. Le Burundi a relancé la campagne de dépistage de masse contre le Covid-19 depuis janvier dernier et plusieurs mesures dont le port de masque pour les prestataires du transport rémunéré et la suspension des karaokés et les boîtes de nuit ont été prises.

Toutefois, ces derniers jours les autorités ont préféré ne pas communiquer beaucoup sur les cas de décès et la déclaration de la maladie dans les écoles. Même si tout le monde y compris la conférences des évêques catholiques du Burundi s’accorde à dire que la majorité des patients guérit, le ministre en charge de la santé avançant plus de 95% de cas guéris, les chiffres avancés restent discutables, selon nos sources.

Plusieurs personnes sont décédées des suites de la pandémie ces deux deniers mois. Certaines après avoir été évacuées dans des hôpitaux de la sous-région, surtout à Nairobi.

Depuis son accession au pouvoir, Évariste Ndayishimiye qui considère le Covid-19 comme « l’ennemi du pays et de la planète » s’est engagé à prendre des mesures contraignantes pour lutter contre le Coronavirus, contrairement à son prédécesseur Pierre Nkurunziza qui disait que « l’air de son pays était purifié par Dieu et que le Covid-19 ne l’atteindra pas ». Toutefois, les autorités de cette nation de l’Afrique de l’est affirment qu’il n’est pas encore temps d’accepter les vaccins anti Covid-19.

__________

Photo : Thaddée Ndikumana, Ministre de la santé publique et de la lutte contre le VIH/Sida

Previous RDC-Ituri : Vingt-sept miliciens de la CODECO tués en territoire de Djugu
Next Nyarugusu (Tanzanie) : les autorités intensifient les appels au rapatriement "volontaire"

About author

You might also like

Santé

Covid-19: le transport des voyageurs désormais confié aux hôtels

La décision a été prise ce lundi par le comité de mise en œuvre de la campagne de lutte contre le covid-19. Les voyageurs s’étaient indignés il y a un

Santé

Covid-19: le port des masques rendu obligatoire pour les transporteurs

L’association des transporteurs du Burundi ATRABU a procédé ce mercredi à la distribution des masques de protection aux chauffeurs et convoyeurs qui font le transport en commun urbain dans l’optique

Santé

Covid-19: le gouvernement du Burundi annonce la réouverture de l’aéroport international de Bujumbura

L’annonce a été faite par le secrétaire général et porte parole du gouvernement dans un communiqué sorti ce mardi. Sur la radio télévision nationale (RTNB), Prospère Ntagogwamiye a indiqué que