Beni (RDC) : des habitants ont fui des combats entre deux groupes armés à Vuhambya

Beni (RDC) : des habitants ont fui des combats entre deux groupes armés à Vuhambya

Ce lundi, deux groupes armés se sont farouchement affrontés dans le village de Vuhambya dans le groupement de Buliki en secteur de Ruwenzori. C’est sur le territoire de Beni en province du Nord-Kivu (est de la RDC). Des sources locales parlent des rebelles ougandais du groupe armé ADF (Forces Démocratiques Alliées) qui se battaient avec les Maï-Maï du groupe UPLC (Union des Patriotes pour la Libération du Congo). Le bilan provisoire fait état d’un centre de santé brûlé et plusieurs personnes qui ont fui la zone des combats. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources locales, les deux groupes armés se disputent l’occupation du territoire depuis longtemps. « Les ADF veulent s’installer sur ce territoire mais les Maï-Maï eux y sont déjà depuis longtemps. C’est pourquoi les ADF ont alors attaqué les premiers occupants. Les combats étaient farouches et les ADF ont réussi à déloger les Maï-Maï UPLC », racontent des habitants de Vuhambya.

Lors des combats, une structure sanitaire du village voisin de Lisasa a été brûlée, mais le bilan final des affrontements reste jusqu’ici non identifié.

Selon des informations recueillies par SOS Médias Burundi, plusieurs personnes ont fui la zone des combats. « La population ne pouvait pas résister aux tirs assourdissants. C’était une panique générale et nous avons fui sans rien apporter avec nous. Certains ménages sont allés à Kalunguta, Maboya, Matata, d’autres ont fui vers les villes de Beni et Butembo », ont confié à notre rédaction des déplacés qui ont fui les villages de Soma, Lisasa et Kanyihunga.

Il y a une année, une autre attaque avait eu lieu dans cette contrée faisant plusieurs victimes dans la population civile. Depuis plusieurs mois, le secteur de Ruwenzori est en proie à des attaques rebelles qui font chaque fois des victimes.

_____________

Photo d’illustration : rond point Nyamwisi en ville de Beni

Previous Burundi : Nkurunziza, un guide suprême du patriotisme controversé
Next Nduta (Tanzanie) : un enfant meurt par manque de médicaments