Beni (RDC) : dix personnes tuées dans une attaque rebelle à Rwangoma

Beni (RDC) : dix personnes tuées dans une attaque rebelle à Rwangoma

Un groupe armé assimilé aux rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) a attaqué hier dans la nuit le quartier de Rwangoma. C’est dans la ville de Beni en province du Nord-Kivu (est de la RDC). Le bilan de l’attaque fait état de 10 personnes tuées, des blessés, des disparus et des maisons brûlées. (SOS Médias Burundi)

Les assaillants ont attaqué vers 21h30. Ils ont d’abord tiré quelques balles avant de se servir d’armes blanches selon des témoins. « Nous avons entendu des tirs et tout le monde sortait en courant dans tous les sens pour se sauver. Les assaillants nous attendaient dans tous les coins avec des machettes. Ils ont tué mon frère et une autre personne devant mes yeux. Dieu m’a sauvé et j’ai réussi à m’evader », raconte un rescapé.

Selon des sources locales, le bilan provisoire fait état de10 personnes (4 femmes et 6 hommes) tuées. En plus des personnes tuées, un nombre non encore identifié est introuvable et il y a également des blessés et des maisons brûlées dans la partie appelée Kaleverio.

Des victimes de l’attaque de Rwangoma allongés dans une salle

Des habitants de Rwangoma pensent que les assaillants qui les ont attaqués sont des rebelles ougandais ADF. Les corps ont été évacués à la morgue de l’hôpital général de Beni.

Manifestation

En colère, plusieurs jeunes sont descendus dans le boulevard de Nyamwisi vers la mairie de Beni, portant les cadavres pour manifester leur mécontentement. Ils ont été dispersés par l’armée et la police.

Selon notre reporter qui s’est rendu sur les lieux, les activités étaient paralysées dans plusieurs coins de la ville. « Les élèves ont été contraints de retourner à la maison. Les commerces n’ont pas ouvert. La vie est timide presque partout à Beni », a-t-il remarqué.

Mardi dernier, une dizaine de personnes ont été enlevées dans la commune de Beu à Kalau et près du parc des Virunga.

___________

Photo : des corps des victimes de l’attaque de Rwangoma allongés dans une salle

Previous RDC (Minembwe) : quatre femmes et un jeune de la communauté Banyamulenge tués par l'armée
Next Attaque de Rutegama : les autorités refusent de compter les morts mais les enterrent