Dzaleka (Malawi) : une augmentation de la ration loin d’être satisfaisante

Dzaleka (Malawi) : une augmentation de la ration loin d’être satisfaisante

Les réfugiés du camp de Dzaleka au Malawi ont constaté une augmentation de 600 MWK (Malawi-Kwacha) lors de la distribution de la ration mensuelle. Cette somme équivaut à moins d’un dollar. (1$ s’échange à 750 MWK). Ce léger mieux est jugé insignifiant par les réfugiés qui exigent plus que ça. (SOS Médias Burundi)

Un refugié reçoit une somme de 7.400 MWK (Malawi-Kwacha) alors que le mois dernier il recevait 6800 MWK. Le HCR explique qu’il s’agit d’une augmentation visant à combler le vide créé par le ralentissement des activités économiques causé par le Covid-19. « Avec cette majoration, on peut acheter 1.5 kg de farine de maïs seulement. Cela n’est pas suffisant car la vie est très chère, » indique un refugié.

« 1kg de farine de maïs s’achète à 350 MWK, un tas de légumes pour un jour coûte 400 MWK. Le charbon suffisant pour un jour est à 300 MWK. Et donc, une famille de 3 personnes a besoin d’au moins 1.250 MWK par jour alors que nous recevons seulement 250 MWK par jour”, explique un Burundais, venant de recevoir sa part.

Les optimistes espèrent une augmentation de la ration lors de la prochaine distribution, estimant qu’il s’agit là d’un début. « Il faut se réjouir de ce léger mieux. Pour des familles nombreuses (au moins cinq membres), cette somme est équivalente à celle des adultes. Raison pour laquelle, avoir beaucoup d’enfants est devenu un vrai deal ici”, estime un autre Burundais. En bon chrétien, il ajoute : “Dieu a exaucé notre prière”.

Pour combler le vide, des réfugiés pratiquent la culture de tubercules, de légumes et de céréales. En cette saison, ils se réjouissent de la bonne récolte, notamment pour le maïs et les tomates.

Le camp de réfugiés de Dzaleka est situé dans le district de Dowa, non loin de la capitale Lilongwe. Il compte plus de 50 mille réfugiés dont plus de 11 mille Burundais. D’autres proviennent de la Somalie, de l’Éthiopie, du Rwanda et de la RDC.

______________

Photo : des réfugiés sur un point de distribution de nourriture à Dzaleka, avril 2021

Previous Mikenke (RDC) : un homme tué par des miliciens Maï Maï
Next Mtendeli (Tanzanie) : vers la fermeture du camp