Bujumbura : un employé d’un hôtel enlevé

Bujumbura : un employé d’un hôtel enlevé

Berty Nduwayezu a été enlevé hier à son lieu de travail à l’hôtel Royal Palace dans la ville de Bujumbura (capitale économique). Ses ravisseurs sont des policiers de l’API (Appui pour la Protection des Institutions). Ses proches qui affirment l’avoir cherché dans tous les cachots officiels sans succès craignent pour sa sécurité. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, les policiers qui ont enlevé Berty Nduwayezu sont venus à bord de trois véhicules: deux pickups de la police et une voiture civile. « Alors qu’il s’était présenté comme d’habitude au travail, il a répondu à un appel téléphonique. Quelqu’un lui disait l’attendre à l’entrée de l’hôtel. Quand il est arrivé dans le parking intérieur, des policiers en grand nombre ont sauté sur lui et jeté dans l’un des pickups, tel un animal. C’était terrifiant et inhumain », racontent des témoins de la scène qui précisent qu’il a d’abord été sérieusement tabassé sans qu’aucune explication ne soit fournie.

Il a par la suite été conduit à son domicile par les mêmes policiers avant de repartir, selon un proche.
Le lieu de sa détention reste tenu secret. « Ils sont venus avec lui à son domicile au quartier de Kinanira.
Des policiers sont entrés dans sa maison et ont pris ses effets personnels et saisi plusieurs biens avant de l’embarquer de nouveau vers un endroit inconnu. Ils ont menacé son épouse déjà enceinte qu’elle ne reverra plus son mari. Ils n’ont rien communiqué sur le mobile de son arrestation », s’indignent ses proches.

Jusqu’à la publication de cet article, la famille n’avait pas encore retrouvé M. Nduwayezu, y compris dans les cachots du SNR (service national de renseignements). « Même son employeur, sénateur du CNDD-FDD n’a pas obtenu des réponses sur le mobile de l’enlèvement et le lieu de sa détention », désespère la famille.

____________

Photo : une partie de l’hôtel Royal Palace

Previous Ituri (RDC) : sept officiers militaires et un commissaire de police en détention
Next Nord-Kivu-Beni : une dizaine de civils tués dans une nouvelle attaque attribuée aux ADF à Mayimoya