Burundi : les enseignants déplorent la lenteur dans l’application de la politique salariale

Burundi : les enseignants déplorent la lenteur dans l’application de la politique salariale

La confédération des syndicats des enseignants Cossesona a animé une conférence de presse ce vendredi. Le président de cette confédération a exprimé ses inquiétudes quant à l’application de la nouvelle politique salariale. (SOS Médias Burundi)

Dans cette conférence de presse, le président de cette confédération syndicale a déploré la mauvaise interprétation des documents sur la politique salariale.

Selon Victor Ndabaniwe, des documents ont été produits par une équipe de consultants ainsi que le comité mixte constitué par le gouvernement et les syndicats. Ils prévoyaient la correction des disparités salariales.

La Cossesona déplore que les disparités salariales subsistent avec des écarts énormes.

Elle plaide pour le statut unique des fonctionnaires ainsi qu’un même système de cotation.

Les syndicalistes dénoncent aussi le fait que la mesure de gel des annales, des primes et des indemnités reste en vigueur. « Un fonctionnaire en fonction depuis 2016 touche le même salaire qu’un fonctionnaire engagé en 2021 », se désolent-ils.

M. Ndabaniwe demande au gouvernement d’organiser une rencontre avec les syndicats pour faire une étude commune des documents sur la politique salariale.

La ministre en charge de la fonction publique indique qu’elle va consulter son équipe et donner des réponses aux enseignants à travers un cadre d’échange déjà existant.

__________

Photo : des représentants syndicaux lors de la conférence de presse de vendredi le 13 août 2021

Previous Burundi-RDC : trois jeunes Imbonerakure noyés dans la Rusizi en fuyant la traque des Congolais
Next Kayogoro : trois militants du CNL arrêtés