Beni (RDC) : au moins dix civils tués dans une attaque armée à Bashu

Beni (RDC) : au moins dix civils tués dans une attaque armée à Bashu

Un groupe armé supposé être de rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) a mené une attaque dans la chefferie des Bashu la nuit de ce jeudi à vendredi.

C’est sur le territoire de Beni, en province Nord-Kivu (Est de la RDC). Saidi Balikwisha, un député élu dans cette circonscription qui a donné l’information avance un bilan provisoire de 10 personnes tuées et plusieurs maisons brûlées.

Une quinzaine d’autres personnes qui avaient été enlevées ont été relâchées ce vendredi.L’armée elle, avoue mener une poursuite contre le groupe armé. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, le groupe armé a surpris les habitants du village de Bashu dans la nuit. « Ils sont arrivés alors qu’on ne s’y attendait pas. Ils ont commencé à brûler des maisons et tuer des gens. Nous avons été alertés par des cris de détresse. Tout le monde courait pour se sauver », racontent des habitants.

Le député Saïdi Balikwisha élu dans la circonscription qui a rapporté la situation parle de 10 personnes tuées en plus des maisons brûlées. Il indique que parmi les victimes figurent cinq membres de la famille d’un journaliste du nom de Fiston Matsande.

« Je pense que l’attaque constitue une vengeance des assaillants après qu’ils aient été délogés de la vallée de Mwalika où se trouvait l’un de leurs bastions conquis par les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo). Là, plus de 40 rebelles ont été tués », dit-il.

Selon nos sources, l’armée qui opère sur le territoire de Beni affirme être à la poursuite des assaillants afin de restaurer l’autorité de l’État dans la région ciblée.

« Nous essayons de faire la restauration de l’autorité de l’État sur place. Nous reviendrons auprès de vous pour communiquer le bilan définitif après le travail qui s’effectue dans l’agglomération », a indiqué le colonel Charles Ewutu Omeonga, administrateur militaire.

________________________

Photo : une maison brûlée à Bashu dans l’attaque

Previous Gitega: un incendie signalé à la prison centrale de Gitega
Next Kamombo-Bijombo (RDC) : l'armée congolaise accusée de collaborer avec des miliciens Maï-Maï