Irumu (RDC) : au moins 14 civils tués à Luna-Samboko

Irumu (RDC) : au moins 14 civils tués à Luna-Samboko

Un groupe d’hommes armés assimilé aux rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont attaqué vendredi après-midi la localité de Luna-Samboko. C’est sur le territoire d’Irumu en province de l’Ituri (est de la RDC). Le bilan provisoire avancé par le chef de la localité fait état de 14 personnes tuées. Il indique que les corps des victimes gisent toujours à l’endroit du massacre encore contrôlé par les assaillants. (SOS Médias Burundi)

Le chef local demande aux FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) d’intervenir afin de faciliter l’inhumation des cadavres.

L’élu local qui, comme plusieurs villageois a fui indique que les victimes ont été tuées dans l’endroit appelé Ikilemba. « C’est avec douleur que nous annonçons la tuerie d’au moins 14 personnes. Des ADF ont commis un massacre à Ikilemba. Au domicile de Monsieur Bravo bien connu dans la région, ils ont exécuté toute la famille. Le bilan est encore provisoire car il est difficile que les gens y accèdent pour fouiller partout. L’endroit est sous contrôle des assaillants qui ont même installé des tentes non loin », regrette Adidas Mupika, chef de la localité.

Il demande aux FARDC d’intervenir pour permettre l’enterrement des victimes. En trois jours successifs, le territoire d’Irumu vient d’être attaqué trois fois. Les deux autres attaques qui on coûté la vie à 6 personnes ont été menées mercredi et jeudi dans les villages de Kaachini Ofaye et Ndalya-Kidepo. C’est sur la route nationale numéro 4 (RN 4), précisément sur l’axe routier Luna-Komanda. Là, 16 véhicules et 2 motos ont également été brûlées.

Depuis un certain temps, plusieurs villages du territoire d’Irumu ont été la cible d’attaques rebelles. Des gens sont tués, d’autres enlevés, des biens et maisons brûlés.

__________

Photo d’archives : des véhicules brûlés dans une attaque attribuée aux rebelles d’ADF au centre de Bogaen mai dernier.

Previous Nyarugusu (Tanzanie) : le camp des réfugiés enregistre un taux de mortalité qui inquiète
Next Kibago : une personne tuée