Nyarugusu (Tanzanie) : le camp des réfugiés enregistre un taux de mortalité qui inquiète

Nyarugusu (Tanzanie) : le camp des réfugiés enregistre un taux de mortalité qui inquiète

Selon une source médicale, le camp des réfugiés burundais de Nyarugusu en Tanzanie enregistre entre 15 et 20 morts chaque mois depuis au moins six mois. Le taux de mortalité a augmenté. (SOS Médias Burundi)

La majorité sont des enfants de moins de cinq ans.
Un malentendu entre deux ONG qui œuvrent dans le domaine de la santé serait à l’origine. « Les enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes tombent souvent malades. Comme ils ne sont pas bien soignés, on compte chaque jour des morts parmi nous », déplore une réfugiée qui s’est confiée à SOS Médias Burundi.

Selon une autre source au camp de Nyarugusu, deux ONG se disputent l’assistance médicale des réfugiés. Il s’agit de la Croix-Rouge et Medical Team International. Ce qui est à la base du manque de médicaments. « La Croix Rouge a terminé son mandat et c’est Medical Team International qui devrait prendre la relève mais la Croix-Rouge a refusé de céder. Depuis que le duel a commencé, il s’observe un mauvais accueil des patients et un manque prolongé de médicaments. On ne sait pas pourquoi le HCR ne veut pas départager ses partenaires pour que les bénéficiaires ne soient pas victimes de ce malentendu”, explique une source médicale.

Les réfugiés regrettent que le camp enregistre un grand nombre de morts chaque mois. “Nous ne faisons qu’enterrer les nôtres ici. Chaque mois, nous avons entre 15 et 20 personnes qui meurent, et le plus souvent étant à l’hôpital. On change de cimetière presque chaque trimestre”, regrette un jeune homme, qui a récemment perdu un membre de sa famille et un voisin au niveau de la zone 8.

Et de renchérir : les vulnérables sont des enfants de moins de cinq ans, des femmes enceintes avec un grand nombre de mort-nés.

Dans les rapports médicaux, il est prouvé que les maladies qui endeuillent le plus le camp sont principalement la malaria, les maladies des mains sales ou encore des maladies intestinales chez les enfants.

Les réfugiés burundais de Nyarugusu demandent aux responsables du HCR de prendre la question en main pour limiter les dégâts humains.

Le camp de Nyarugusu compte au moins cinq hôpitaux pour une population de plus de 110.000 réfugiés dont plus de 51.000 Burundais, le reste étant des Congolais.

___________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Nyarugusu

Previous Irumu (RDC) : suspension du trafic sur le tronçon Luna-Komanda
Next Irumu (RDC) : au moins 14 civils tués à Luna-Samboko