Dzaleka (Malawi) : le PAM annule l’assistance pour plus de 670 ménages

Dzaleka (Malawi) : le PAM annule l’assistance pour plus de 670 ménages

Le PAM (Programme Alimentaire Mondial) a mis à jour sa liste de réfugiés à assister. Plus de 670 ménages ne s’y retrouvent pas. L’organisation onusienne explique que les intéressés sont capables de se prendre en charge, mais ces derniers y voient d’autres raisons. (SOS Médias Burundi)

Au total, il s’agit de 678 ménages qui ne se retrouvent plus sur les nouvelles listes. Elles ont été publiées cette semaine.

“Le PAM a décidé de ne soutenir que les plus vulnérables. Nous avons vérifié et trouvé qu’il y a des gens qui peuvent se prendre en charge. Soit ils ont un emploi, soit ils ont des champs pour cultiver ou encore ils font des activités génératrices de revenus. Pour ceux-là, le PAM n’interviendra plus! Nous allons concentrer nos efforts sur les plus démunis ou encore les infirmes”, justifie le PAM.

Toutefois, la décision et les explications fournies sont rejetées par les réfugiés.

“Je connais une personne qui vie avec un handicap.Elle est aidée par son église pour pouvoir survivre. Mais curieusement, elle est sur la site des non assistés. Imaginez-vous que des veuves, des personnes âgées ou encore des enfants non accompagnés sont supprimés de la liste des réfugiés à assister. C’est terrible, le PAM laisse à elles des personnes qui vont mourir sans assistance », réagissent des réfugiés qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Ils trouvent plutôt que le PAM donne un mauvais signal aux réfugiés du camp de Dzaleka.

“On avait déjà entendu dire que le Malawi compte fermer notre camp, et voilà la preuve irréfutable. C’est une violation des droits des réfugiés, nous avons droit à une assistance et un traitement humain. Qu’une organisation onusienne fasse une telle chose est inacceptable », regrettent-ils.

Le PAM explique que l’assistance sera même réduite dix-huit mois après à compter à partir de janvier dernier.

Le camp de Dzaleka héberge plus de 48 mille réfugiés dont plus de 11 mille Burundais.

___________

Photo : une pancarte indiquant le camp des réfugiés de Dzaleka

Previous Gitega : marche manifestation pour la levée des sanctions de l'UE et des USA contre le Burundi
Next Kakuma (Kenya) : construction de nouveaux logements