Ngozi : le CNDD-FDD tient un congrès pour renouveler ses organes

Ngozi : le CNDD-FDD tient un congrès pour renouveler ses organes

Le parti au pouvoir organise un congrès ordinaire de deux jours depuis ce jeudi. Il se tient dans un hôtel de feu président Pierre Nkurunziza sur sa colline natale de Buye. C’est en commune de Mwumba dans la province de Ngozi (nord du Burundi). L’activité a pour objectif de renouveler ses organes. (SOS Médias Burundi)

Selon des sources internes du parti CNDD-FDD, faute de tenir une assemblée générale, le parti au pouvoir a décidé de convoquer les membres du comité central, dans le contexte du Covid-19. «Les décisions prises par le comité central ont la même force que celles approuvées par l’assemblée générale », a rappelé son secrétaire général, Réverien Ndikuriyo.

Le président Évariste Ndayishimiye à Buye, le 26 août 2021: crédit photo/ service communication du CNDD-FDD
Le président Évariste Ndayishimiye à Buye, le 26 août 2021 / crédit photo : service communication du CNDD-FDD

Le congrès s’est ouvert dans la matinée de ce jeudi. Contrairement aux précédents congrès, celui-ci voit la participation de quelques membres influents. Il s’agit des membres du conseil des sages, des secrétaires du parti au niveau des provinces, des invités spéciaux comme l’ombudsman Édouard Nduwimana, le président du sénat Emmanuel Sinzohagera, et l’ancien président de ce parti Pascal Nyabenda, et d’autres invités « limités ».

L’un des points à l’ordre du jour, sera « d’approuver les noms des nouveaux commissaires du CNDD-FDD ». Dans le congrès précédent qui s’est tenu à Gitega (capitale politique) en février, seul le nom du secrétaire général a été approuvé. Des commissaires nationaux doivent être remplacés dont l’actuel commissaire en charge de l’idéologie Anastase Manirambona, écarté pour aller représenter le Burundi en RDC, selon nos sources.

Des participants au congrès de Buye, crédit photo : service communication du CNDD-FDD
Des participants au congrès de Buye, crédit photo : service communication du CNDD-FDD

En marge du congrès, une séance de prière et prédication a été organisée. Dans son discours, le président Evariste Ndayishimiye a critiqué les vaccins contre le Covid-19 ainsi que sa gestion par les pays développés. «Depuis le début de cette pandémie, ils ont dit que tous les Burundais vont périr parce qu’on n’a pas instauré de confinement, mais vous êtes restés intacts. Ils ont introduit des vaccins. Mais ils continuent de mourir en masse, pas nous. Tout cela grâce à Dieu », a déclaré le président Ndayishimiye avant de tempérer, appelant au respect strict des mesures barrières contre la propagation du Covid-19.

« Même si Dieu nous a protégés, n’oubliez jamais de respecter les gestes barrières. Tous ceux qui ne les respectent pas nous font du tort. Ils mourront tous, ils mourront tous », a-t-il indiqué.

______________

Photo : Réverien Ndikuriyo, secrétaire général du CNDD-FDD à Buye,le 26 août 2021: crédit photo/ service communication du CNDD-FDD

Previous Kirundo : un rapatrié enlevé
Next Bubanza : une septuagénaire retrouvée morte