Malawi : un tribunal mobile au camp de Dzaleka opérationnel

Malawi : un tribunal mobile au camp de Dzaleka opérationnel

C’est un tribunal mobile composé de juges et d’officiers de police judiciaire qui a été installé dans le camp de Dzaleka au Malawi. Selon nos informations, ses membres sont chargés notamment de décourager dans l’immédiat des crimes de sang et des cas de vol commis dans ce camp qui abrite aussi des Burundais. (SOS Médias Burundi)

Des réfugiés se disent soulagés par la création de ce tribunal. “Avant, des crimes restaient impunis car le tribunal du district est loin du camp. Nous étions obligés de parcourir plusieurs kilomètres à pied pour déposer plainte ou alors nous donnions nos dossiers aux leaders communautaires pour qu’ils puissent nous représenter. Souvent notre dossier n’evoluait pas”, commentent des Burundais du camp de Dzaleka au Malawi.

Le tribunal nouvellement installé reçoit plusieurs dossiers en rapport avec les crimes de sang, les violences sexuelles, le vol, les coups et blessures, l’escroquerie ou encore des cas de travailleurs non rémunérés. “Des auditions peuvent être tenues en public sur le terrain de football. Des convocations sont aussi lancées. Les peines sont entre autres des demandes publiques de pardon, des emprisonnements qui ne dépassent pas une semaine, des travaux d’intérêt général ou encore des règlements à l’amiable. En deux semaines seulement, plus de 20 dossiers ont été déjà traités”, précise un volontaire du HCR, l’agence onusienne en charge des réfugiés et qui collabore avec ce tribunal mobile nouvellement créé.

Les réfugiés se réjouissent de la rapidité dans le traitement de leurs dossiers, contrairement à ce qui était fait avant. Les plaintes étaient déposées à la police, souvent accusée de favoritisme et d’être corrompue et n’aboutissaient pas.

Lorsque le tribunal mobile se juge incompétent à traiter un dossier, il le réfère directement au tribunal du district de Dowa, non loin de la capitale Lilongwe.

Le camp de Dzaleka compte plus de 50 mille réfugiés dont plus de 11 mille Burundais.

____________

Photo : une pancarte montrant le camp des réfugiés de Dzaleka (Malawi)

Previous Irumu (RDC) : plus de 30 personnes massacrées dans une nouvelle attaque armée
Next Mugamba : les renseignements visent des membres d'une même famille