Photo de la semaine- Ruziba : le présumé auteur de l’attaque à la grenade exécuté sommairement

Photo de la semaine- Ruziba : le présumé auteur de l’attaque à la grenade exécuté sommairement

Le présumé auteur de l’attaque à la grenade qui a eu lieu en début de la semaine dernière dans le quartier de Kizingwe-Bihara, de la zone Kanyosha dans la commune de Muha (sud de la municipalité de Bujumbura) a été sommairement exécuté par les agents du service de renseignements et les policiers au cachot de la zone de Kanyosha. Selon des témoins, c’est un haut responsable des renseignements qui a donné l’ordre de l’exécuter. (SOS Médias Burundi)

D’après des témoignages reçus par notre rédaction, Rémy avait déjà été torturé mais la police le gardait en vie. Mais après que le suspect ait indiqué être en mesure d’identifier l’auteur de l’attaque, les choses se sont précipitées et il a été décidé de le liquider. « C’était un simple bouc-émissaire qui était au mauvais endroit et au mauvais moment. L’auteur de l’attaque est une autre personne dont la victime a vu de ses propres yeux. On l’a arrêté dans la précipitation pour fausser les enquêtes », a indiqué un policier sur place.

La famille de Rémy confirme sa mort. Elle se dit choquée et dénonce un crime « odieux et extrajudiciaire ». «Ils l’ont achevé et ont ordonné son enterrement précipité pour masquer les enquêtes. La famille a dans un premier temps refusé d’enterrer Rémy mais il lui a été intimé l’ordre de l’inhumer », raconte un membre de sa famille.

Et d’ajouter « Pire encore, sur l’attestation de décès, on n’a été obligé d’accepter qu’il soit mentionné mort à domicile ».

Dans une vidéo qui a circulé sur les réseaux sociaux, la victime était assise par terre et entourée de beaucoup de policiers, jeunes Imbonerakure du parti présidentiel, des agents du service de renseignements et des habitants juste après son interpellation.

Selon des sources locales, l’auteur de l’explosion qui a fait un mort et plusieurs blessés était en uniforme de la police burundaise et a pu s’échapper.

Contacté, le chef de zone de Kanyosha Arthémon Mvuyekure n’a pas voulu donner beaucoup de détails. « C’est un dossier qui dépasse mes compétences », nous a-t-il indiqué sans plus de détails.

Dans la nuit du 28 septembre, la police a affirmé avoir tué l’auteur d’une explosion qui a coûté la vie à deux personnes à Gatumba (ouest du Burundi) expliquant qu’il a été atteint de balles quand il voulait s’évader en sautant d’un véhicule policier.

_______________

Photo : Rémy entouré des Imbonerakure, des agents des renseignements, des militaires et policiers après l’attaque à la grenade à Ruziba

Previous Bukinanyana : les autorités menacent de sanctionner sévèrement les collaborateurs des hommes armés parlant Kinyarwanda
Next Ngozi : seuls les membres du CNDD-FDD bénéficient d’une formation d'agents de santé