Rumonge : des responsables administratifs qui pratiquent le concubinage dans le viseur de l’autorité communale

Rumonge : des responsables administratifs qui pratiquent le concubinage dans le viseur de l’autorité communale

L’administrateur de la commune de Rumonge en province de Rumonge (sud-ouest du Burundi) a sorti un communiqué où il exige une enquête des administratifs qui pratiquent le concubinage. Jérémie Bizimana annonce qu’ils seront punis conformément à la mesure du ministère de l’intérieur. Ce dernier a demandé aux gouverneurs de provinces d’établir des listes des administratifs en situation d’union illégale ou de concubinage afin de les suspendre immédiatement de leurs fonctions. (SOS Médias Burundi)

Dans son communiqué sorti ce vendredi dernier, Jérémie Bizimana invite tous les chefs de collines à dresser une liste des responsables administratifs qui entretiennent des relations extra conjugales.

Les chefs de collines sont appelés à fournir des détails sur leur identité, leur fonction ainsi que l’identité des partenaires illégament fréquentées. Il menace de sanctionner sévèrement les responsables à la base qui couvriront les intéressés.

D’après des sources locales, des administratifs qui se sentent concernés commencent à parler de violation du droit à la vie privée.

Rumonge devient la première commune à identifier des administratifs en situation d’union illégale ou de concubinage après la mesure annoncée par le ministère en charge des affaires intérieures, une décision émanant du conseil des ministres du 20 septembre dernier.
Il est reproché aux administratifs en cette situation d’afficher « un comportement irresponsable » susceptible de désorienter la population.

Previous Muramvya : deux militaires dont un officier supérieur tués
Next Tanzanie : des élèves réfugiés réclament des tests de fin de cycles