Bubanza : des Imbonerakure sèment la terreur au centre-ville

Bubanza : des Imbonerakure sèment la terreur au centre-ville

Un couvre-feu non officiel a été instauré par des jeunes du parti CNDD-FDD. Dès 22 heures, des habitants vident les bars et les rues du centre-ville de la province de Bubanza (ouest du Burundi). Malheur à celui qui rencontre les Imbonerakure en patrouille. Un homme a échappé de justesse à la mort. (SOS Médias Burundi)

D’aucun se demande s’il y a couvre-feu à Bubanza : des bistrots de la bière locale sont fermés à 21 h alors que ceux des boissons Brarudi (Brasserie et Limonaderie du Burundi) le sont à 22h. « Il faut vider les lieux aux environs de 22h. Nous fermons les portes à cette heure-là. Pas question de s’attirer des ennuis avec la police, » tels sont les propos des détenteurs de buvettes au centre commercial de Bubanza.

Ils indiquent qu’à partir de 22 h, peu importe la demande, les clients doivent rentrer à la maison. C’est à ce moment où des Imbonerakure commencent leur patrouille. Vêtus de longs manteaux, armés de bâtons, ils sillonnent tous les quartiers.

Gare à celui qui les croise. Samedi dernier, un groupe de jeunes Imbonerakure a malmené un certain Tony qui rentrait chez lui vers minuit au quartier Gisovu. Tony a été sauvé par un des jeunes du parti au pouvoir qui a refusé que le sang soit versé.

Cette mesure a été prise après l’insécurité qui a sévi dans les provinces de Mwaro et Muramvya (centre) accentuée par la récente attaque de Teza (dans la réserve naturelle de Kibira qui touche sur la province de Bubanza)où un colonel de la FDNB (Force de défense nationale du Burundi)a été tué. A la lisière de la Kibira en commune de Musigati et de Rugazi, les rapports de l’administration évoquent la panique au sein de la population de ces localités.

___________

Photo : immeuble abritant les bureaux de la province de Bubanza

Previous Gitega : une grenade explose, les renseignements achèvent un blessé (témoignages)
Next Burundi-Rwanda : une réunion entre des gouverneurs pour parler du bon voisinage