Mambasa : plus de 80 morts, 19 mille déplacés et 6 structures sanitaires fermées au mois d’août

Mambasa : plus de 80 morts, 19 mille déplacés et 6 structures sanitaires fermées au mois d’août

Au moins 83 personnes ont été tuées par des présumés rebelles ADF (Forces Démocratiques Alliées) sur le tronçon Komanda-Mambasa dans le territoire de Mambasa en province de l’Ituri, à l’est de la RDC en l’espace d’un mois. C’est du moins ce que rapporte le bureau de coordination des affaires humanitaires OCHA qui précise que six structures sanitaires ont été fermées et au moins 19 mille personnes obligées d’aller trouver un abri dans des sites pour déplacés intérieurs. L’administration militaire a toutefois rassuré que des militaires sont déterminés à restaurer l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de sa juridiction. (SOS Médias Burundi)

Entre le 13 août et le 6 septembre 2022, le bureau de coordination des affaires humanitaires OCHA a dénombré au moins 83 personnes assassinées , plusieurs autres portées disparues lors des attaques des présumés ADF dans plusieurs villages du territoire de Mambasa.

Dans un rapport publié mercredi 7 septembre 2022, il ressort que six structures sanitaires y compris l’hôpital général du village de Lolwa sur l’axe routier Komanda-Mambasa sur la route nationale numéro 4 (RN4) ont suspendu leurs activités en raison de l’insécurité grandissante.

Une situation qui a affecté l’accès aux soins de santé de plus de 120 mille habitants dans cette zone de santé.

« Même l’accès humanitaire dans cette partie a été aussi restreinte après la suspension momentanée du trafic sur le tronçon Lolwa-Mambasa », lit-on dans ce rapport.

En ce qui concerne le mouvement de la population, au moins 19 mille personnes ont été forcées à se déplacer après de nouveaux affrontements entre l’armée et une milice qui ont eu lieu du 2 au 5 septembre dans le territoire de Mambasa, indique la même source.

Ces chiffres s’ajoutent à au moins 1.781.737 de personnes déplacées en Ituri.

L’administrateur policier du territoire de Mambasa a rassuré le jeudi 8 septembre à nos confères de la voix de l’Ituri.com, de la détermination des forces de défense et de sécurité à restaurer l’autorité de l’État sur toute l’étendue de sa juridiction.

« Les militaires FARDC continuent à poursuivre en profondeur les rebelles ADF sur l’axe routier Mambasa-Komanda, sur la route nationale numéro 4 », a fait savoir le commissaire supérieur principal Matadi Munyapandi Jean-Baptiste.

Malgré l’État de siège instauré depuis mai 2021 en provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, cette dernière peine encore à retrouver la paix et la sécurité notamment dans les territoires d’Irumu, de Mambasa ou de Djugu. Près de 3 millions de personnes sont dans le besoin d’aide humanitaire dans cette province , selon l’aperçu des besoins humanitaires et le plan de réponse humanitaire 2022.

_______________

Photo : le grand rond point de la cité de Mambasa, chef-lieu du territoire de Mambasa

Previous Djugu : environ 40 personnes tuées dans une nouvelle attaque sanglante au village Mbidjo
Next Bujumbura : l'administrateur de Ntahangwa menace de fermer définitivement les mini dépôts et les bars qui spéculent sur les prix des boissons Brarudi