Beni (RDC) : au moins dix morts dans deux attaques armées

Beni (RDC) : au moins dix morts dans deux attaques armées

Ce jeudi, des hommes armés assimilés aux rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) ont mené deux attaques dans les villages de Mantumbi et Kalembo. C’est sur le territoire de Beni en province du Nord-Kivu (est de la RDC). Le bilan provisoire donné par le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 fait état de 10 personnes tuées dont 4 assaillants. Jean Baptiste Kasweka, député élu dans la circonscription regrette plus de 1500 victimes malgré l’État de siège décrété par le président Tshisekedi depuis le 6 mai. (SOS Médias Burundi)

Les villages qui ont été pris pour cible sont dans le groupement Bantangi Mbau et dans le secteur de Ruwenzori, selon des habitants. « Ils sont arrivés à Mantumbi vers 1h du matin et ont tué trois personnes (deux femmes et un enfant). Ensuite, ils sont allés attaquer une position militaire. Ils ont échangé des tirs avec des militaires et plusieurs habitants fuyaient », racontent des témoins.

D’après Antony Mwalushayi, porte-parole du secteur opérationnel Sokola 1 Grand Nord , 4 assaillants ont été tués lors des échanges. « Les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) ont neutralisé ce matin 4 terroristes ADF/MTM près du village Mandumbi. Nos éléments sont intervenus pour secourir les civils paisibles qui étaient attaqués par ces terroristes ADF qui étaient venus s’approvisionner en nourriture et saboter les efforts de l’armée loyaliste. Nous avons également saisi deux AK-47 », a-t-il indiqué à la presse locale tout en précisant que « les patrouilles se poursuivent encore sur le terrain, le bilan est provisoire ».

Pendant la même nuit, un autre groupe armé a tué trois civils et brûlé deux véhicules de transport au village de Kalembo. C’est près de la commune rurale de Bulongo, d’après Ricardo Rupande, président de la société civile locale

Le député national Jean Baptiste Kasweka élu dans la circonscription déplore plus de 1500 personnes tuées depuis le 6 mai quand le président Tshisekedi a décrété l’État de siège en Ituri et au Nord-Kivu.

___________

Photo : un homme se tient devant des véhicules brûlés en secteur de Ruwenzori

Previous Ituri (RDC) : au moins cinq personnes tuées lors d'une attaque armée à Djugu
Next Bukeye : deux rebelles tués dans la Kibira