Photo de la semaine : Bukavu (RDC) : une attaque armée fait 9 morts dont deux militaires et un policier

Photo de la semaine : Bukavu (RDC) : une attaque armée fait 9 morts dont deux militaires et un policier

Un groupe armé non encore identifié a attaqué dans la nuit du 2 au 3 novembre 2021 la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu (est de la RDC). Le bilan officiel annoncé par le gouverneur de province et l’armée faisait état de six rebelles tués, quatre blessés et trente six autres capturés. Deux militaires et un policier sont aussi tombés sur le champ de bataille. Le gouverneur a annoncé que la situation est sous contrôle et que les enquêtes se poursuivaient pour identifier les auteurs de l’attaque. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, les assaillants sont arrivés en grand nombre dans la capitale du Sud-Kivu. « C’était la nuit et nous avons été surpris par plusieurs coups de fusils dans différents quartiers de Bukavu. Tout le monde a paniqué. Chacun essayait de fuir, en vain. Les assaillants qu’on n’a pas pu identifier étaient partout. Seulement, ils ne tuaient pas des civils », racontent des habitants.

L’armée et la police sont intervenues dès le déclenchement des premiers crépitements d’armes. Les combats se sont poursuivis jusqu’au petit matin de ce mercredi.

D’après le Major Dieudonné Kasereka , porte parole du secteur opérationnel Sokola 2 Sud-Kivu, six assaillants ont été tués, quatre autres blessés et trente-six autres arrêtés. Quatorze AK-47 ont également été saisies, selon l’officier.

Théo Ngwabije Kasi, gouverneur du Sud-Kivu a regretté la perte également de deux militaires et un policier lors des affrontements et a présenté les captifs et leurs armes à la presse locale ce mercredi. « Les enquêtes se poursuivent pour identifier les auteurs matériel et intellectuel de cette situation afin de dégager les responsabilités pour en répondre devant la justice. J’appelle notre population au calme et à la collaboration avec la police et l’armée pour dénoncer ces malfaiteurs, leurs complices et les commanditaires », a-t-il déclaré avant d’avouer que Bukavu n’est pas « tombée ».

D’après des habitants, les assaillants avaient implanté dans différents coins de la ville plusieurs drapeaux sur les quels était écrit: « Action pour un Congo nouveau« .

L’armée congolaise affirme qu’elle contrôle la situation à Bukavu depuis ce mercredi matin.

____________

Photo : des hommes armés arrêtés sur Uvira entourés par les forces de sécurité congolaises au moment où le gouverneur de province les présente à la presse locale.

Previous Bukeye : un militaire tué et des blessés grave
Next Covid-19 : la Tanzanie lance une campagne de vaccination dans les camps des réfugiés