Burundi : Acat-Burundi reçoit le prix Engel-du Tertre

Burundi : Acat-Burundi reçoit le prix Engel-du Tertre

L’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (Acat-Burundi) a reçu le prix Engel-du Tertre des droits humains de la Fondation Acat. Armel Niyongere, président de cette organisation radiée en octobre 2016 par les autorités burundaises en compagnie de neuf autres, parle d’une « reconnaissance internationale et un encouragement inestimable pour le travail de l’Acat-Burundi ». (SOS Médias Burundi)

Pour décerner ce prix, la Fondation a été motivée par le mérite exceptionnel de l’Acat-Burundi, ainsi que par les épreuves terribles qu’elle a connues et connaît encore, selon Armel Niyongere. « Ma joie est donc immense en recevant le prix. Je le dédie à toutes les victimes de la barbarie et de l’impunité en cours au Burundi depuis 2015 », a réagi celui qui se trouve être le troisième président de l’organisation depuis sa création en 2001 et son agrément en 2003.

Il indique que « ce prix constitue une reconnaissance internationale et un encouragement inestimables pour le travail que nous menons au Burundi depuis plusieurs années dans un contexte délétère de violations massives des droits de l’homme ».

M. Niyongere trouve aussi qu’il s’agit d’un encouragement pour aller de l’avant dans la lutte commune menée par de nombreux défenseurs de droits humains pour le respect des droits de l’homme et la fin de l’impunité au Burundi.

La cérémonie de remise du prix aura lieu ce jeudi 18 novembre à Paris.

_____________________

Photo : Maître Armel Niyongere, président de l’Acat-Burundi accompagne le célèbre défenseur des droits de l’homme au Burundi Pierre Claver Mbonimpa alors détenu à la prison de Bujumbura au parquet de Bujumbura, 2014

Previous Muramvya-Kayanza : au moins six présumés rebelles interpellés
Next Rutana : les responsables du parti présidentiel usent de tous les moyens pour faire condamner un représentant du CNL à Giharo