Cibitoke : les militaires en mission dans la Kibira dénoncent un détournement de leur dû

Cibitoke : les militaires en mission dans la Kibira dénoncent un détournement de leur dû

Des militaires des 121, 221 et 422ème bataillons
sont en mission de sécurisation de la réserve naturelle de la Kibira depuis deux ans dans les communes de Mabayi et Bukinanyana en province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi). Nos sources indiquent que l’argent destiné à améliorer leur régime alimentaire est détourné, en plus d’autres avantages qu’ils ne perçoivent plus depuis 2012. Les concernés dénoncent un vol organisé de plusieurs millions de francs burundais et pointent du doigt des responsables de l’armée.
(SOS Médias Burundi)

Le détournement de fonds dont il est question est de 1400 francs par tête et par mois pour un effectif de 1800 militaires selon nos sources. « L’argent était destiné à acheter des légumes pour améliorer notre alimentation. Mais depuis deux ans dans la Kibira, on ne nous ravitaille plus qu’en riz, haricot, huile et sel. Faites un simple calcul et vous trouverez le montant détourné chaque mois », se sont confiés à SOS Médias Burundi des soldats en colère.

Un simple calcul chiffre le détournement à plus de deux millions francs burundais par mois (soit plus1300 dollars). Et sur les deux ans passés dans la Kibira, le montant s’élève à plus de 60 millions de francs burundais, soit plus de 30 mille dollars.

Selon nos sources, des commandants des camps d’origine sont soupçonnés de collaborer avec de hauts responsables de l’armée dans le détournement de ces fonds.

Ce n’est pas tout. Des militaires se plaignent également de ne plus percevoir depuis 2012 l’argent destiné à l’achat de leur savon. Sans donner de détails, ils disent avoir gardé le silence mais qu’ils ne sont pas moins irrités par le détournement de leur dû. « Nous profitons de cette occasion pour dénoncer le non versement de 10% de notre salaire de base. Cela a été décidé sans notre consentement. Les responsables des camps disent que nous aurons cet argent à la retraite mais nous ne sommes pas très convaincus. Nous nous doutons que c’est une autre forme de vol organisé par la haute sphère dans l’armée », dénoncent-ils avant d’exiger des explications.

Un porte parole de l’armée n’était pas disponible pour réagir à ces allégations.

_______________

Photo d’illustration : des militaires burundais en parade

Previous Prison de Mpimba : un policier toujours en détention malgré sa libération provisoire
Next Photo de la semaine-prison de Gitega : 38 prisonniers sont morts dans un incendie