Covid-19 : plusieurs membres du personnel soignant atteints du Coronavirus à Kirundo et Muyinga

Covid-19 : plusieurs membres du personnel soignant atteints du Coronavirus à Kirundo et Muyinga

Au moins dix salariés dont un médecin de l’hôpital de Kirundo (nord du Burundi) sont confinés chez eux. Ils ont été testés positifs au Covid-19 depuis quelques jours. Des sources médicales à l’hôpital de province rapportent que plusieurs autres salariés sont soupçonnés d’être porteurs saints. Elles craignent une forte explosion de cas au moment où des cas Covid-19 sont signalés dans les quartiers du centre de la ville. Et dans la province voisine de Muyinga (nord-est), deux médecins et des infirmiers dont le nombre n’est pas déterminé sont également confinés. (SOS Médias Burundi)

À Kirundo, des habitants sont pris de peur après avoir été informés que des salariés de l’hôpital de province sont atteints du Covid-19.
Ils disent que plusieurs cas positifs à l’épidémie étaient négligés faisant allusion à une simple grippe dans les quartiers.

« Quand nous avons entendu que même un médecin et une dizaine d’infirmiers sont testés positif au Coronavirus, nous avons eu peur. Sachez que plusieurs enfants dans des familles, généralement des élèves et écoliers ont des signes semblables à ceux du Covid-19 […] », ont raconté des habitants du quartier de Bushaza (chef-lieu de Kirundo) à SOS Médias Burundi.

Des fonctionnaires atteints

D’après des sources locales, même d’autres fonctionnaires surtout des enseignants sont fortement touchés par l’épidémie. L’exemple donné est celui des enseignants des Lycées et des écoles techniques situés au centre de Kirundo.

« La plupart d’entre eux ont été testés positifs au Coronavirus. Ils sont confinés chez eux.
Certains responsables d’écoles ont même décidé de ne pas faire la proclamation des résultats du premier trimestre. Ils n’ont pas pu avoir des fiches de points des enseignants malades », indiquent-elles.

Des parents d’enfants inscrits à l’école Étoile de l’Éspoir (avec un effectif de plus de 500) craignent que leurs enfants aient été contaminés. Le virus a été détecté chez 5 enfants.

« Les enfants partagent les mêmes salles de classe, ils sont ensemble à la récréation, ils utilisent les mêmes jouets […], bref, il est difficile de ne pas se contaminer », craignent des parents qui affirment que leurs enfants présentent des signes semblables à ceux du Covid-19.

Réunion du gouverneur de province

Ce mercredi, Albert Hatungimana, gouverneur de province a tenu une réunion avec des responsables administratif et sanitaire. Il a parlé de la recrudescence de l’épidémie dans sa province.
Sans donner les chiffres, il a affirmé que la propagation du virus se fait à grande allure.
M. Hatungimana a rappelé à la population de respecter les mesures barrières pour se protéger.
Il a également annoncé la suspension de boites de nuit et l’organisation des soirées dansantes, jusqu’à nouvel ordre.

Muyinga

En province voisine de Muyinga, la situation est également inquiétante. Le virus a été détecté chez deux médecins de l’hôpital de province et quelques infirmiers. Des sources médicales affirment ne pas savoir exactement le nombre de patients parmi le personnel de la plus grande structure sanitaire de la province.

« […], ici, tout le monde semble être malade. On ne sait pas exactement qui est malade et qui ne l’est pas. Seulement, pour la plupart de ceux qui se sont faits dépister, les résultats se révèlent positifs au Covid-19 pour une dizaine. […] », se sont confiés à SOS Médias Burundi des infirmiers.

Ils indiquent avoir également un sérieux problème de manque de médicaments destinés à traiter l’épidémie et des réactifs nécessaires pour effectuer les tests.
Les stocks des districts sanitaires sont presque vides depuis deux semaines, alertent nos sources.

__________________

Photo d’illustration : une pancarte indiquant l’hôpital de Kirundo

Previous Photo de la semaine- Covid-19 : la ministre de la santé parle d'augmentation de cas sans donner de statistiques
Next Plaine de la Rusizi (RDC) : des Burundais collaborant avec les Maï Maï fuient