Plaine de la Rusizi (RDC) : des Burundais collaborant avec les Maï Maï fuient

Plaine de la Rusizi (RDC) : des Burundais collaborant avec les Maï Maï fuient

L’armée congolaise a récemment intensifié des attaques contre des positions du groupe armé Maï Maï Kijangala, un des groupes armés locaux qui opèrent à l’est de la RDC. Des Burundais qui collaborent avec le mouvement fuient vers leur pays d’origine, selon des sources militaires. (SOS Médias Burundi)

Les positions démantelées étaient installées dans la zone de Rukobero. C’est sur le groupement de Kigoma, en territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu à l’est de la RDC.

Des sources militaires congolaises affirment qu’au cours des deux dernières semaines, trois Burundais ont été tués au moment où un autre a été capturé. Les concernés collaborent avec les Maï Maï Kijangala, rassurent nos sources.

Le 14 décembre, un homme et une femme ont été arrêtés par les forces de sécurité dans la plaine de la Rusizi. « Ils étaient chargés de connecter plusieurs groupes de Burundais ou passant par le Burundi au groupe rebelle Maï Maï Kijangala. Parmi ces groupes figurent des membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD, Imbonerakure », raconte un représentant de la société civile locale.

La situation a provoqué la peur chez d’autres Burundais qui ont aussi préféré quitter le sol congolais.
« Ce sont surtout ceux basés à Sange et Kiliba qui ont fui. Ils disent craindre d’être associés à ces collaborateurs des Maï Maï. Ceux de Kiliba ont commencé à fuir quand un rebelle FNL a été interpellé en possession d’un fusil », disent des sources locales.

En octobre dernier, l’armée congolaise a appréhendé 30 jeunes Burundais les soupçonnant de vouloir rejoindre des groupes armés dans le Sud-Kivu.

_______________

Photo d’illustration : des maisons incendiées par des présumés rebelles en RDC

Previous Covid-19 : plusieurs membres du personnel soignant atteints du Coronavirus à Kirundo et Muyinga
Next Gatumba : au moins six policiers et quatre militaires tués