Ituri (RDC) : une nouvelle attaque rebelle fait une dizaine de morts à Irumu

Ituri (RDC) : une nouvelle attaque rebelle fait une dizaine de morts à Irumu

Des hommes armés assimilés aux ADF (Forces Démocratique s Alliées) ont attaqué ce mardi dans la nuit le village de Kabrique. C’est sur le territoire d’Irumu en province de l’Ituri à l’est de la RDC. Le bilan avancé par des sources locales fait état de 10 personnes tuées, des maisons et des biens brûlés. Le village continuait de se vider de ses habitants jusqu’à cet après-midi. (SOS Médias Burundi)

L’entité qui a été visée est située à plus au moins un kilomètre de Luna à la frontière avec la province du Nord-Kivu, sur la route nationale numéro 4 RN4.
Des habitants indiquent avoir été surpris dans la nuit. « Nous avons été attaqués dans la nuit au moment où presque tout le monde dormait. Des gens ont essayé de fuir et on entendait des cris de détresse. On voyait également des flammes de feu. Les assaillants brûlaient des maisons », témoignent des habitants qui ont fui vers d’autres localités supposées plus ou moins sécurisées.

D’après des sources locales, 10 personnes tuées étaient déjà identifiées jusqu’à ce mercredi en fin d’avant midi. Des maisons ont également été brûlées et des biens volés.

Des rescapés qui se sont confiés à SOS Médias Burundi disent que les auteurs de l’attaque sont des rebelles du groupe armé ougandais ADF.

Des habitants continuaient de fuir la zone jusqu’en milieu d’après-midi, a remarqué notre reporter.

Les autorités administrative et militaire n’ont pas encore réagi sur l’attaque.

Alerte lancée à Mangole-Makumo

Le député Alain Siwako, élu dans la circonscription de Mambasa alerte que plusieurs hommes armés assimilés aux ADF sont présents dans le groupement de Mangole-Makumo. « Selon les informations fournies par des cultivateurs, les ADF sont visibles depuis une semaine dans les villages de Mapimbi, Kandiasa, Kitengi, Nakota, Mbopi 47 et Bayeti Ituri. Ils font des navettes dans ces villages sans être inquiétés », a-t-il détaillé avant de demander aux FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour sécuriser les villages Lukaya, Makumo, Byakato, Mantumbi, Mangina, Kukutama.
Les agglomérations seraient la prochaine cible des assaillants, selon l’élu. « Nous devons éviter d’être chaque fois surpris par ces criminels. Il y a urgence d’aller traquer et neutraliser ces ADF là où ils se cachent dès maintenant », a-t-il conclu.

______________

Photo d’archives : des véhicules brûlés dans une attaque attribuée aux rebelles d’ADF au centre de Bogaen mai dernier.

Previous Bujumbura : le transport paralysé par la pénurie du carburant
Next Kanyosha : découverte d'un corps décapité