Beni (RDC) : au moins sept morts et plusieurs autres dégâts dans une double attaque rebelle

Beni (RDC) : au moins sept morts et plusieurs autres dégâts dans une double attaque rebelle

Des hommes armés ont mené ce mercredi deux attaques à Kilya (secteur de Rwenzori) et à Watalinga. C’est sur le territoire de Beni en province du Nord-Kivu à l’est de la RDC. Le bilan avancé par la société civile locale fait état de sept personnes tuées, des biens et des médicaments pillés ainsi que des maisons dont un centre de santé brûlés. Les auteurs ont été identifiés comme étant de miliciens du groupe armé ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées). (SOS Médias Burundi)

La première attaque a exactement visé la localité de Vuthotholya près de Kisima, selon la société civile locale. « Là, les assaillants y ont tué sept personnes. Toutes les activités ont été paralysées, les habitants ont fui. C’est regrettable ce qui vient de se passer encore ici », indique Roger Masimengo, rapporteur de la société civile de Kisima.

Il dit que la NSCC (Nouvelle société civile congolaise) a alerté sur la présence des rebelles à Katerrain (non loin de la localité) mais regrette que l’alerte ait été sans effet.

Des lits de patients brûlés au centre de santé de Lwanoli

Une autre attaque rebelle a été perpétrée le même jour à la chefferie de Watalinga (toujours à Beni) vers 21h. Elle a visé le centre de santé de référence de Lwanoli situé dans le groupement de Bawisa.

« […], les rebelles ont pillé des médicaments et d’autres matériels de santé avant de brûler le centre de santé et d’autres maisons. Les soignants de garde, les patients et leur garde malades ont réussi à évacuer les lieux », affirme le roi Pascal Saa Mbili, chef de la localité de Watalinga qui remercie des militaires pour leur intervention rapide.

________________

Photo : un homme constate les dégâts devant le centre de santé de Lwanoli, le lendemain de l’attaque

Previous Gihanga : un jeune homme interpellé
Next Kanyosha : un opposant enlevé