Rwanda-RDC : un deuxième militaire congolais tué par les forces rwandaises

Rwanda-RDC : un deuxième militaire congolais tué par les forces rwandaises

L’armée rwandaise a annoncé avoir tué un militaire congolais ce samedi 19 novembre. Elle indique qu’il avait franchi la frontière et commencé à tirer sur ses militaires. (SOS Médias Burundi)

C’est dans un communiqué que l’armée rwandaise a annoncé la mort de cet élément des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo).

Le document dit que ce militaire était en train de tirer sur les tours de garde de l’armée rwandaise quand il a été abattu.

L’incident s’est déroulé au poste- frontière connu comme « Petite barrière ». C’est entre la district de Rubavu (ouest du Rwanda) et la ville de Goma (chef-lieu du Nord-Kivu) à l’est de la RDC.

Les autorités congolaises n’ont pas encore réagi à cet incident.

Mi juin cette année, un autre militaire congolais avait été tué par la police rwandaise à la même barrière au moment où il tirait sur des agents d’immigration et des civils, selon l’armée rwandaise.

LIRE AUSSI :

L’incident avait provoqué plusieurs indignations dans les villes de l’est du Congo. Des associations de la société civile et des groupes de pression avaient demandé aux autorités congolaises de « fermer les frontières avec le Rwanda ».

Dans les deux cas, l’armée rwandaise affirme avoir mis au courant la CIRGL (Conférence internationale sur la région des Grands-Lacs) des faits.

____________________

Photo : embarquement du corps du militaire congolais tué à la frontière avec le Rwanda.© Belgaimage

Previous Burundi : le premier ministre suspend la collecte de fonds par les associations de pêcheurs
Next Rutana : un prisonnier a été surpris en plein ébat, le procureur rackette tous les détenus