Bujumbura : un jeune homme retiré d’un cachot, sa famille craint pour sa sécurité

Bujumbura : un jeune homme retiré d’un cachot, sa famille craint pour sa sécurité

Thierry Irakoze a été retiré du cachot de la police en zone de Musaga (sud de la ville commerciale Bujumbura). Il y était détenu depuis le 31 janvier dernier. Embarqué dans un véhicule de la commune de Ntahangwa (nord de Bujumbura) ce lundi 7 février, ses proches disent ne pas savoir où il a été conduit. Ils craignent pour sa sécurité. (SOS Médias Burundi)

L’intéressé a été arrêté par un commissaire municipal surnommé Rutuku. C’était le 31 janvier, selon des témoins.

« Il venait juste d’arriver au parking de Musaga dans un véhicule de transport dont il est chauffeur quand le commissaire Rutuku l’a interpellé vers 13 heures », disent des témoins.

Il n’a jamais été notifié des raisons de son arrestation. Même sa famille qui a tout fait pour en être informée n’a eu aucune réponse, disent ses proches.

Ce lundi, il a été embarqué dans un véhicule de la commune de Ntahangwa vers une destination jusqu’à présent inconnue.

« Des hommes venus le prendre ont dit qu’il est convoqué par le commissaire municipal Rutuku. Mais curieusement, il est introuvable depuis ce jour- là. Sa famille désespère de le retrouver et demande d’être informée du lieu de sa détention », disent nos sources.

Le jeune Irakoze avait été interpellé en 2016 et détenu pendant quelques jours dans un cachot des renseignements à Bujumbura avant d’être relâché. Il avait 17 ans à l’époque. Il lui était reproché d’avoir participé aux manifestations contre un autre mandat controversé de feu président Pierre Nkurunziza. En 2021, plusieurs autres jeunes de sa localité de Nyakimonyi, en commune de Mugamba (province de Bururi, sud du Burundi) ont été appréhendés par la police locale les soupçonnant de collaborer avec des bandes armées. La police ne s’est pas encore exprimée sur l’affaire.

________________

Photo d’illustration : vue de la ville de Bujumbura

Previous Kayanza : prison à vie pour deux frères accusés d'assassinat
Next Kanyosha : un militant du CNL introuvable depuis ce mardi