Buhiga : découverte macabre

Buhiga : découverte macabre

Un cadavre d’un enfant a été découvert ce vendredi après-midi au chef-lieu de la province de Karusi (centre-est du Burundi). La victime a été reconnue: il s’agit de Divine Kezakimana, 7 ans et écolière à l’école fondamentale Karusi 3. Les circonstances dans lesquelles elle a trouvé la mort restent non identifiées. (SOS Médias Burundi)

En décomposition, le cadavre a été découvert par des bergers dans une petite brousse située tout près de la direction communale de l’enseignement de Buhiga. C’est au chef-lieu de la province de Karusi.

Selon Yvette Kaburente, cheffe de colline de Kigoma, l’enfant était porté disparu depuis le 11 février.

« Elle avait quitté l’école le 11 février, mais elle n’est jamais arrivée. Depuis ce jour, ses parents l’ont cherchée, en vain. Malheureusement comme vous l’avez entendu, on a découvert son cadavre. Probablement que les auteurs du meurtre ont d’abord violé l’enfant avant son assassinat », regrette l’élue collinaire.

Elle précise que les employés de la Croix-Rouge du Burundi à Karusi ont dû intervenir pour désinfecter le corps en décomposition afin d’organiser son enterrement.

Ce mercredi, le corps de Xaverienne Ningabiye, 19 ans a été repêché dans la rivière Ndurumu séparant les communes de Buhiga et Bugenyuzi (même province).

_____________

Photo : la place publique au chef-lieu de la province de Karusi

Previous Bruxelles : des Burundais ont manifesté contre Neva
Next Clinique Prince Louis Rwagasore : le médecin directeur annule les résultas d'un test de recrutement