Bugenyuzi : découverte macabre

Bugenyuzi : découverte macabre

Un cadavre d’une jeune fille a été repêché dans la rivière Ndurumu séparant les communes de Bugenyuzi et Buhiga (province de Karusi, centre-est) ce mercredi. Les circonstances dans lesquelles elle a trouvé la mort restent jusqu’à présent non identifiées. Mais, des responsables administratifs locaux soupçonnent un homicide volontaire. (SOS Médias Burundi)

La victime a été reconnue. Il s’agit de Xaverienne Ningabiye, 19 ans et originaire de la colline de Cuba en commune de Bugenyuzi.

« Son corps a été aperçu dans la rivière Ndurumu qui sépare les communes de Buhiga et Bugenyuzi. Quand nous avons été alertés, nous nous sommes rendus sur les lieux pour constater le fait », avoue Phocas Sindaruhuka, chef de zone de Buhiga.

Les bras et les jambes de la victime étaient attachés à l’aide d’une corde. Il y avait aussi un tas de briques entassées dans un sac qui était mis au dessus du cadavre.

« Cela prouve que les auteurs du meurtre voulaient éviter que le cadavre ne flotte sur l’eau. Et puis, nous pensons que la jeune fille aurait d’abord été violée avant d’être tuée », soupçonnent des habitants.

Le cadavre a été évacué juste après le constat de l’administration et la police locale.

À Cuba, la colline natale de la victime, on confirme que Ningabiye avait disparu depuis le 10 février. Un tract annonçant son départ dans la province de Cibitoke (Nord-ouest) a été trouvé quelques jours après sa disparition.

______________

Photo : une place publique au chef-lieu de la province de Karusi

Previous Mulongwe : plus de 240 Burundais rapatriés
Next Cibitoke : trois collaborateurs de rebelles rwandais arrêtés par les renseignements