Kirundo : une centaine de Burundais refoulés par le Rwanda

Kirundo : une centaine de Burundais refoulés par le Rwanda

Un groupe de 100 personnes composées d’hommes, femmes et enfants ont été refoulées par le Rwanda. Elles ont été reçues ce mercredi et jeudi au poste frontière Gasenyi -Nemba. Le Rwanda prévoit refouler plus de 250 autres Burundais qui s’étaient réfugiés en Ouganda mais qui ont passé par ce pays pour pouvoir retourner sur leur colline d’origine. (SOS Médias Burundi)

Selon un rapport de l’administration provinciale de Kirundo (nord du Burundi) qui date du 23 février 2022, le Rwanda prévoit refouler plus 250 irréguliers burundais qui s’étaient réfugiés en Ouganda mais qui ont voulu rentrer au Burundi en passant par son territoire.

Selon une source à Kirundo, un groupe de 100 personnes est arrivé ce mercredi vers 16h tandis qu’un autre a été accueilli ce jeudi au poste frontière de Gasenyi- Nemba (entre la province de l’est du Rwanda et celle de Kirundo au Burundi).

« Ces Burundais ont passé la nuit là-bas. D’autres sont attendus dans les jours à venir », a indiqué un administratif communal en commune de Busoni.

Le gouverneur de la province de Kirundo quant à lui sollicite un appui plus particulièrement à l’endroit des autres gouverneurs de province pour venir récupérer leurs ressortissants.
« Nous avons créé un point de rassemblement dans un hangar situé à Bishisha sur la colline de Rwibikara en zone de Gasenyi de la commune de Busoni en attendant qu’ils aient des moyens de regagner les provinces d’origine », a précisé l’administrateur de Busoni.

Le ministère en charge de la solidarité a commencé à les assister en vivres et la Croix Rouge-Burundi offre du matériel de cuisine et de couchage à ces Burundais.

Récemment, le président Évariste Ndayishimiye a annoncé qu’un groupe de réfugiés burundais installés à Nakivale en Ouganda lui ont écrit pour solliciter son implication dans leur rapatriement.
Il a appelé les Burundais à contribuer pour louer des bus afin de pouvoir « rapatrier nos compatriotes ».

____________

Photo : la province de Kirundo

Previous Kayanza : la famille d'un homme enlevé l'an dernier interdit de procéder à la levée de deuil
Next Gitega : un très grand nombre d'enfants sans-abri inquiète