Kirundo : la police burundaise accuse la marine rwandaise d’avoir battu et enlevé deux pêcheurs burundais

Kirundo : la police burundaise accuse la marine rwandaise d’avoir battu et enlevé deux pêcheurs burundais

Selon le porte parole du ministère burundais en charge de la sécurité, des éléments de la marine rwandaise ont battu deux pêcheurs burundais avant de les relâcher. La police burundaise indique que les concernés sont traumatisés. (SOS Médias Burundi)

Selon le récit de la PNB (police nationale du Burundi), l’incident s’est déroulé sur le lac Rweru (séparant le Burundi et le Rwanda) dans la nuit du premier au 2 mars.

« Commune de Busoni (province de Kirundo au nord du Burundi) dans les eaux du Lac Rweru, du côté de la colline de Kumana, sur des informations recueillies auprès des victimes , dans la nuit du 1 au 2 mars 2022, vers 21h00, l’armée marine rwandaise a enlevé deux pêcheurs burundais , les a battus et les a relâchés cette même nuit vers 23h00 étant traumatisés », peut-on lire dans un message que la police burundaise a partagé à la presse locale.

Les victimes, selon la police sont âgées de 22 et 35 ans. Les autorités burundaises affirment que les deux hommes sont en train de recevoir des soins médicaux.

« Ils ont pu parvenir à débarquer sur les cotes du lac côté burundais à la sous colline de Kinyinya , colline de Kumana ; ils ont été évacués et sont sur un traitement médical au Centre de santé de Sigu,situé sur la colline de Sigu , zone de Nyagisozi en commune de Busoni », informe la police.

Sur des photos partagées par la police burundaise, on voit des personnes blessées à la tête, au bras et à la jambe gauche.

Ce n’est pas pour la première fois qu’un incident est rapporté sur le lac Rweru. En mai 2020, un militaire burundais a été tué sur ce lac. Les officiels burundais avaient aussi mis en cause l’armée rwandaise à l’époque. Le sous-officier aurait été tué quand des militaires burundais tentaient de récupérer quatre pêcheurs qui avaient été enlevés par des militaires rwandais.

Un porte parole de l’armée rwandaise n’était pas disponible pour réagir à ces allégations.

Les deux sœurs nations de la région des Grands-Lacs d’Afrique peinent toujours à normaliser leurs relations malgré plusieurs efforts depuis l’accession du président Ndayishimiye au pouvoir matérialisés par l’échange de rebelles, les rencontres des gouverneurs des régions frontalières, la participation du premier ministre rwandais à la célébration du 59 ème anniversaire de l’indépendance du Burundi, des contacts à haut niveau et des rencontres entre les procureurs et ministres de la Justice et des relations extérieures des deux pays sans oublier celles des responsables des renseignements militaires,entre autres.

________________

Photo : le lac Rweru

Previous Mutumba : une jeune femme tuée à la machette
Next RDC-Ituri : 16 civils tués dans une attaque rebelle à Djugu