Cibitoke : des Imbonerakure tuent un homme et effacent toute trace

Cibitoke : des Imbonerakure tuent un homme et effacent toute trace

Des cultivateurs de coton ont fait une fâcheuse rencontre des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, le CNDD-FDD) qui se trouvaient à côté du corps d’un homme mort. Le fait a eu lieu ce dimanche matin sur la sous-colline de Miduha, de la colline de Rukana 2, commune de Rugombo, de la province de Cibitoke (nord-ouest du Burundi). Les témoins ont lancé l’alerte. Sauf que quand la police est venue sur les lieux du crime, le corps avait disparu. (SOS Médias Burundi)

Se rendant vers 5 heures ce dimanche dans les champs, des cultivateurs de coton sont tombés sur un cadavre d’un homme qui gisait dans une mare de sang.

Juste à côté du corps, se trouvaient des jeunes du parti au pouvoir (Imbonerakure) conduits par le responsable communal. « Ils ont emporté le corps sur un brancard en bois vers une destination non encore identifiée. On nous a empêché de les approcher et d’identifier celui qui visiblement venait d’être éliminé, » souligne en colère un des agriculteurs.

Une source locale estime que la victime venait de la République Démocratique du Congo, le lieu du crime se trouvant à moins d’une centaine de mètres de la rivière Rusizi (séparant le Burundi et la RDC).

« La victime était accompagnée. Son compagnon a visiblement échappé de justesse à la mort, » a ajouté une source locale.

Une source policière pointe du doigt des Imbonerakure en patrouille conduits par le responsable communal de la ligue des jeunes du CNDD-FDD.

« Il se pourrait qu’il avait de l’argent sur lui qu’il a essayé de se protéger afin que l’on le dépouille pas. Il s’est défendu en vain et il a manqué de secours », a-t-elle regretté.

La police s’est rendue sur place mais n’a trouvé aucune trace du cadavre.

Contacté, le commissaire communal à Rugombo confirme cette information malgré l’absence du corps. Il dit pouvoir se contenter des témoignages des habitants pour retrouver la dépouille et enfin déterminer les circonstances dans lesquelles la victime a été tuée.

___________________

Photo : la province de Cibitoke

Previous Mugamba : un policier soupçonné de commettre un meurtre arrêté
Next Bujumbura : marche à pied pour plusieurs habitants de la capitale