Burundi : bientôt un ouf de soulagement des demandeurs de passeport au Commissariat Général des Migrations (CGM)?

Burundi : bientôt un ouf de soulagement des demandeurs de passeport au Commissariat Général des Migrations (CGM)?

Le Commissariat Général des Migrations (CGM) ex Police de l’air, des frontières et des étrangers, PAFE a suspendu temporairement toute demande de passeport. Selon le commissariat général des immigrations, c’est pour pouvoir servir au moins dix mille demandes accumulées depuis octobre 2021. Le CGM va d’abord servir ceux qui attendent depuis des mois. Certains d’entre eux ont fait face à un système de corruption, a admis le patron des immigrations. (SOS Médias Burundi)

Le commissaire général du CGM, Maurice Mbonimpa a déclaré dans une conférence de presse tenue ce lundi que les nouvelles demandes de passeport sont temporairement suspendues jusqu’à nouvel ordre sauf pour des cas d’urgence médicale et des études à l’étranger.

Il a affirmé que le matériel de production rapide des passeports est arrivé au pays en provenance de la Slovénie. Le CGM pourra émettre mille passeports par jour alors qu’auparavant elle ne produisait qu’entre 300 et 500 passeports par jour.

Le retrait des documents de voyage par toute personne autre que son propriétaire ne sera plus accepté sauf pour les parents si le document appartient à leur enfant.

À partir du mois d’avril, l’opération de livraison des documents de voyage va donc reprendre. Les personnes dont les dossiers étaient déjà déposés seront servies par ordre d’arrivée.

Il faut préciser que la délivrance des passeports avait été suspendue depuis le 24 mai 2021.

Le commissaire général des immigrations a reconnu l’existence d’un système de corruption dans l’octroi des passeports mais a tout de même « rejeté le tort aux intermédiaires qui pouvaient vendre un passeport entre 1 et 5 millions de francs burundais ».

À plusieurs reprises, des demandeurs de passeport ont dénoncé « cette lenteur non expliquée et le népotisme remarqués dans la délivrance des passeports » dans la petite nation de l’Afrique de l’est classée parmi les pays dont le prix du passeport est très élevé. Pour une validité de dix ans, le passeport burundais coûte 235 mille francs (soit 117.5 USD) dans un pays où le produit intérieur brut par habitant est de 267 dollars, d’après les estimations publiées par le FMI en octobre 2021.

_____________

Photo : CPP Maurice Mbonimpa, Commissaire général du CGM /DR

Previous Cibitoke : deux agents de la Régie Nationale des Postes interpellés à Mugina
Next Kayanza : des motards en difficulté