Rumonge : dures conditions de vie à la prison de Murembwe

Rumonge : dures conditions de vie à la prison de Murembwe

Les prisonniers sont priés de se débrouiller et trouver du bois de chauffage, l’huile et le sel. Une décision prise par la direction de cette maison pénitentiaire de Murembwe située dans la province de Rumonge (sud-ouest du Burundi) qui n’offre que la farine et le haricot aux détenus. (SOS Médias Burundi)

D’après nos sources, les détenus reçoivent un régime alimentaire constitué de pâte et du haricot non salé et sans huile.

« Les responsables de la prison donnent uniquement la farine et le haricot et demandent aux prisonniers de s’arranger pour avoir du bois de chauffage ou du charbon de bois, du sel de cuisine et de l’huile et ainsi préparer eux-mêmes leur nourriture », raconte un prisonnier.

Selon des sources concordantes, la situation perdure depuis bientôt trois mois.

Les détenus issus des familles relativement aisées tiennent le coup et ceux des familles pauvres ou éloignées de cette prison manquent de tout. Ils vivent dans des conditions très déplorables.

Des défenseurs locaux des droits humains et des familles des prisonniers interpellent le gouvernement à respecter ses obligations en matière de « restauration des détenus ».

Cette maison pénitentiaire héberge pour le moment plus de 1000 détenus alors que sa capacité d’accueil ne dépasse pas 800 occupants.

_______________

Photo : la province de Rumonge

Previous Rumonge : découverte d'un corps en décomposition
Next Cibitoke : un militant du CNL et un ancien membre enlevés