Butembo (RDC) : une quarantaine d’activistes de la société civile arrêtés

Butembo (RDC) : une quarantaine d’activistes de la société civile arrêtés

Au moins 45 militants dont 6 filles de la société civile ont été interpellés ce mercredi par des militaires en ville de Butembo au Nord-Kivu (est de la RDC). Ils faisaient un sit-in au rond point VGH (centre commercial à Butembo) dans le cadre d’une manifestation pour exiger le départ la mission de l’organisation des Nations-Unies pour la stabilisation du Congo (Monusco). (SOS Médias Burundi)

C’est à 2h du matin que l’interpellation est intervenue.
Des militants de la LUCHA (Lutte pour le changement) et du groupe de pression « Anti Gang » s’étaient rassemblés quelques temps avant au rond-point VGH de la ville de Butembo pour continuer la manifestation commencée lundi. « Des hommes lourdement armés sont arrivés et les ont arrêtés avant de les embarquer dans des véhicules. Ils les ont accusés de perturber l’ordre public », racontent des témoins.

Selon nos sources, les interpellés ont été amenés à différents cachots de la place. Vers 6 h ce matin, quelques-uns ont été relâchés et sont retournés manifester leur colère contre la Monusco.

Depuis lundi, des militants de la société civile dans cette partie est de la République Démocratique du Congo organisent une manifestation pour exiger le départ des forces onusiennes. Ils les accusent de ne pas sécuriser la population contre d’interminables attaques des rebelles qui pullulent dans la région.
Ce lundi, la manifestation a été réprimée dans la ville de Beni, 11 militants ont été appréhendés. Ils restent en détention.

Des manifestants à Butembo, photo DR

Depuis, les activités sont paralysées en territoires de Beni et Lubero suite à l’appel du collectif des mouvements citoyens demandant le départ de la Monusco.

Des mandats d’arrêt ont étés émis par l’auditorat militaire en ville de Beni. Ils visent Fiston Isambiro et Clovis Mutsuva respectivement responsables du « groupe de pression de la Véranda Mutsanga » et de la LUCHA.

Ils sont recherchés pour « organisation d’un mouvement insurrectionnel et trouble à l’ordre public ».
Les manifestants anti-Monusco persistent et signent « Nous devons aller jusqu’au bout des dix jours que l’on s’est fixé », ont-ils scandé.

____________

Photo : des militaires ont arrêté les activistes à Butembo, photo DR

Previous Lusenda (RDC) : les malades transférés à Uvira confrontés à un manque de nourriture
Next Muyinga : un militaire tue une autorité à la base

About author

You might also like

Droit de l'Homme

Rumonge : lenteur dans le traitement des dossiers des détenus

D’après une source policière, soixante personnes sont détenues dans les cachots du commissariat provincial de police à Rumonge (Sud-ouest du Burundi). Leurs dossiers sont en cours d’instruction par des OPJ

Droit de l'Homme

Cibitoke : l’autorité judiciaire tente de désengorger le cachot du commissariat

L’autorité judiciaire de la province de Cibitoke (Nord-ouest du Burundi) a décidé de transférer 57 détenus vers la prison centrale de Bujumbura la capitale économique ce mercredi. Ils sont parmi

Droit de l'Homme

Burundi-ONU: l’ONU prolonge d’un an le mandat de la commission d’enquête sur le Burundi

La décision est intervenue ce mardi. Elle a été adoptée par le conseil des droits de l’homme de l’ONU à Genève. Les membres de ce conseil ont expliqué que les