Mahama (Rwanda) : hausse généralisée des prix des denrées alimentaires

Mahama (Rwanda) : hausse généralisée des prix des denrées alimentaires

Les réfugiés burundais et congolais du camp de Mahama au Rwanda vivent au rythme d’une hausse généralisée des prix des denrées alimentaires depuis un certain temps. Selon ces réfugiés qui demandent au HCR d’augmenter les frais d’assistance qui leur sont alloués pour faire face à cette flambée des prix, lesc prix de certains produits plus nécessiteux ont triplé. (SOS Médias Burundi)

Les prix de plusieurs produits de première nécessité comme les légumes, les haricots, le charbon, les pommes de terre et patates douces ont augmenté en si peu de temps.

“Je n’avais jamais vu un seul morceau de patates douces ou de pomme de terre être vendu ici au camp aussi cher, le prix a presque triplé”, se lamentent des réfugiés de Mahama, un camp situé à l’Est du Rwanda.

Certains réfugiés ont opté pour ne plus manger ces produits qui sont très chers.

“Nous, on ne se souvient plus du goût du riz, parce que l’on ne peut plus nous en procurer avec une somme de 3500 francs rwandais (l’équivalent de 3.5 dollars américains) que nous recevons comme assistance par mois. Et puis, le riz ici est consommé uniquement par des gens qui travaillent pour les ONGs car il est très cher”, ajoutent d’autres réfugiés.

Pire encore, la catégorisation sociale, un des critères d’assistance du HCR n’aide en rien.

“Imaginez, moi qui ai été mis par erreur sur la liste de la catégorie 3 réservée aux gens qui peuvent se prendre en charge alors que je suis infirme suite aux actes de torture que j’ai subi au Burundi, je vais mourir de faim”, dira un jeune homme vivant avec handicap.

Des sources dignes de foie affirment que plusieurs réfugiés choisissent d’être rapatriés au lieu de continuer à vivre dans la misère dans ce camp qui héberge plus de 30 mille réfugiés burundais, les huit mille restants étant des Congolais.

______________

Photo : vue partielle du camp des réfugiés de Mahama

Previous Murengeza : un opposant blessé dans un affrontement entre des membres du CNL et des Imbonerakure
Next Nord-Kivu ( RDC) : plus de 2000 civils tués depuis l'instauration de l’état de siège